Accueil BANQUES - FINANCES Le Gabon arrive au deuxième rang des États dont les projets sont...

Le Gabon arrive au deuxième rang des États dont les projets sont financés par la BDEAC

DR.

Avec des financements représentant 25% de la totalité du portefeuille de la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), le Gabon occupe la deuxième place des Etats bénéficiant des enveloppes de cette institution financière.

Selon de nombreux observateurs, il s’agit d’un intérêt particulièrement grandissant, pour le pays qui occupait l’avant-dernière place, il y a trois ans. Cette position témoigne sans doute de l’excellence des relations entre le Gabon et cette institution. Laquelle vient une fois de plus, d’être matérialisée à la faveur d’une visite de travail en du président de la BDEAC, Fortunato-Ofa Mbo Nchama terre gabonaise cette semaine.

A ‘occasion, Fortunato-Ofa Mbo Nchama a fait l’annonce de la signature imminente de plusieurs d’accords de prêts pour le financement de projets d’impact social. Dans ce cadre, l’institution bancaire sous-régionale annonce le décaissement, dans un avenir proche, d’une somme de 15 milliards de francs CFA, pour aider le pays à poursuivre la lutte contre la propagation de la Covid-19. Lors des échanges avec le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, le président de la BDEAC a salué les efforts du Gabon qui met tout en œuvre pour lutter contre le virus.

« La coopération entre la BDEAC et le Gabon est bonne », a martelé l’hôte de la Primature. C’est ainsi plus facile pour les deux personnalités d’analyser les difficultés rencontrées au cours de l’exécution de certains projets connexes afin d’en trouver des voies favorables à leur relance. De ce fait, la banque a réservé un montant de 20 milliards de francs CFA, dans le cadre de l’achèvement du plan complet de redéploiement des personnes à Bikélé.

L’on indique par ailleurs que plusieurs projets à fort impact social, sont pris en compte dans la coopération susmentionnée. A en croire le Président de la BDEAC, le Gabon se situe au deuxième rang des États dont les projets sont financés par ladite banque. Des financements représentant 25% de la totalité du portefeuille de la Banque. Il s’agit d’un intérêt particulièrement grandissant puisque le Gabon était encore avant-dernier il y a trois ans.

Un portefeuille projet de plus de 362 milliards de FCFA

Faut-il le rappeler, depuis sa création le 3 décembre 1975, la Banque entretient d’excellentes relations avec la République gabonaise. Fort de cela, elle a accompagné le processus de développement du pays à travers des financements publics et privés, estimés à 362 milliards de FCFA, dans le cadre de la réalisation de plusieurs projets à fort impact financier ou socio-économique, dans divers secteurs d’activités.

Les projets identifiés portent entre autres sur : la réhabilitation et l’élargissement de la route nationale PK5-PK12 à Libreville pour améliorer les conditions de circulation dans cette zone et réduire la durée du trajet sur ce tronçon majeur de la Route nationale 1 ; le développement d’un nouveau quai au port d’Owendo à Libreville en vue de désengorger le port et apporter une offre de service portuaire de meilleure qualité aux usagers ; la construction de 1000 logements sociaux à Libreville en vue d’améliorer les conditions de vie de la population gabonaise ; le financement des PME à travers une ligne de crédit accordée à COFINA Gabon, pour une meilleure contribution à l’inclusion financière et à la diversification de l’économie gabonaise ; etc.

La répartition sectorielle des interventions se définit comme suit : industrie, 66% ; infrastructure, 13% ; eau et assainissement, 6% ; santé, 4% ; transport, 3% ; finance et services, 3% ; agriculture et agro-industrie, 1% ; énergie, 1% ; immobilier, 1% ; tourisme, 1% et télécommunication, 1%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here