Accueil COOPÉRATION Le Gabon se positionne comme référence dans le projet de mise en...

Le Gabon se positionne comme référence dans le projet de mise en œuvre du free roaming dans la CEMAC

Lin Mombo, le président de l’ARCEP.

Prévue pour le 1er janvier 2021, la suppression des frais d’itinérance mobile entre tous les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a fait l’objet d’une réunion, du 16 au 20 novembre 2020  à Douala, au Cameroun.

A cette réunion organisé moins de deux mois avant la date officielle prévue pour la suppression des frais d’itinérance mobile entre tous les pays de la sous-région, la délégation du Gabon était conduite par Lin Mombo, le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Ces travaux ont essentiellement porté sur trois thématiques : le protocole d’accord type sur les principes de base pour la mise en œuvre de l’itinérance à moindre coût en zone CEMAC, l’état d’avancement de ce projet majeur et les tarifs susceptibles d’être appliqués dans ce cadre. A l’occasion, la participation du Gabon a été d’un apport non négligeable. Le pays a partagé son expérience et son expertise en la matière.

A l’occasion, Eugène Pamba Capo-Chichi, directeur de la recherche, du développement, de l’innovation et des affaires internationales de l’Arcep a exposé sur la mise en œuvre de l’itinérance à moindre coût. Il a ainsi illustré son intervention par la présentation des grilles tarifaires du cas pratique du free roaming entre le Gabon et le Congo.

Au cours de son intervention, il n’a pas manqué d’insister sur la nécessité d’opter pour une flexibilité lors des négociations des tarifs de gros. Au terme de sa présentation, un formulaire de collecte de données pour les services Voix, SMS et données mobiles a été retenu que les régulateurs des six États membres de la CEMAC sont invités à renseigner et à soumettre le 1er décembre 2020 au plus tard.

Prendre exemple sur le Gabon

L’apport du Gabon a été d’autant plus bénéfique qu’en prélude des travaux des experts, Lin Mombo a tenu à sensibiliser l’assistance sur la nécessité de s’inspirer du Gabon qui a déjà signé des accords d’itinérance à moindre coût avec le Congo et le Rwanda. L’objectif étant d’accélérer le processus d’intégration sous-régionale.

Selon lui, « Le Gabon a été le premier pays de l’Afrique centrale à avoir mis en place le free roaming avec le Rwanda. Cette expérience nous a permis de constater qu’aujourd’hui ce pays est leader en la matière pour la simple raison que le Gabon a déjà signé des protocoles d’accord avec un certain nombre de pays, tels que le Cameroun et le Congo. Le fonctionnement sera d’ailleurs effectif dans quelques jours », a déclaré le président de l’Arcep du Gabon, par ailleurs président du Conseil africain des régulateurs de l’alliance Smart Africa.

Les recommandations formulées par les experts au terme de leurs travaux, ont porté sur l’accélération de la suppression de la taxe sur les appels entrants ; l’établissement des liaisons directes pour l’acheminement du trafic ; la signature des accords de coordination des fréquences aux frontières afin de limiter l’itinérance non désirée dans les régions frontalières des États membres ; la mise en place et la fiabilisation des systèmes d’identification des données ainsi que celle des comités de lutte contre la fraude et enfin, la publication du règlement dans le Journal officiel de chaque État membre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here