Accueil COOPÉRATION Gabon : Le gouvernement mise sur le PPP signé avec GSEZ Infras...

Gabon : Le gouvernement mise sur le PPP signé avec GSEZ Infras pour booster l’offre énergétique (Rapport)

DR.

L’accès au service de base de l’électricité présente des disparités importantes sur l’ensemble du territoire national, avec un niveau particulièrement bas dans les zones rurales.

Selon les études, le déficit en matière d’offre en eau et électricité est imputable à l’absence de corrélation entre les investissements dans les moyens de production d’électricité et l’évolution de la croissance de la population.

Pour résorber ce déficit, le gouvernement entend accélérer la mise en œuvre de son plan sectoriel électricité, notamment le volet amélioration de l’accès au service de l’électricité sur toute l’étendue du territoire national.

Ce plan prévoit notamment, l’amélioration des conditions de vie des populations en milieu rural ; l’augmentation du taux d’accès à l’électricité des populations et atteindre un taux d’électrification des zones rurales de 80% ; la garantie de l’approvisionnement en électricité dans les industries et PME/PMI florissantes en milieu rural et enfin la lutte contre la pauvreté par la création des Activités génératrices des revenues (AGR) et la contribution à la lutte contre l’exode rural.

Pour ce faire, le gouvernement  table sur le démarrage ou la poursuite de la mise en œuvre d’un certain nombre de grands projets sur la période 2020 -2023, parmi lesquels, les PPP signé en 2015, avec GSEZ Infras, pour la densification des réseaux électriques de distribution publique en zone rurale.

Il s’agit de construire 730 kilomètres de lignes moyenne et basse tension (HTA/BT), des postes de transformation électrique HTA et le renforcement des capacités, pour 17 MW, et des unités de production d’énergie électrique existantes dans les localités de Bitam, Lambaréné, Fougamou et de Mouila.

Ces réalisations permettront la desserte de près de 150 villages et localités en électricité, ce qui représente près de 2 200 foyers impactés sur l’ensemble des quatre provinces actuellement en travaux à savoir l’Estuaire, le Moyen – Ogooué, la Ngounié et le Woleu-Ntem. Le coût du projet est de 69 milliards de FCFA, entièrement financés par GSEZ Infras.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here