Accueil DEVELOPPEMENT Le Gabon leader en Afrique centrale en matière de bonne gouvernance (Indice...

Le Gabon leader en Afrique centrale en matière de bonne gouvernance (Indice Mo Ibrahim)

DR.

Le classement Mo Ibrahim sur la bonne gouvernance en 2019 vient d’être publié. Le Gabon enregistre un gain de13 places qui le propulse au 29ème rang continental sur les 54 États africain listés.

Selon les statistiques produites, le pays d’Ali Bongo, avec une note moyenne de 47,7 de moyenne sur 100, arrive en première position au niveau de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC). A l’échelon sous-régional, il est suivi par le Cameroun à la 34e place, le Congo Brazzaville à la 45e, le Tchad, 47e, la RCA pointe au 50e rang. C’est la Guinée équatoriale qui boucle la boucle à la 51e position.

Après analyse de ces indicateurs, cette performance constitue une véritable prouesse pour le pays, qui passe du 41e rang avec un total 42,4 points, l’année dernière au 29e cette année. Selon le rapport Mo Ibrahim, ces performances sont tributaires des progrès notables enregistrés dans de nombreux domaines. On note entre autres : le climat des affaires, suivi de l’accès au financement, la réduction de la fracture digitale, le développement humain, la santé publique ou encore la gestion durable de l’environnement.

Le point mis en exergue concerne l’amélioration de la gouvernance. Laquelle passe notamment par la lutte contre la corruption qui a permis au Gabon de signer cette performance. D’autres sources évoquent également l’action du Coordinateur général des affaires présidentielles (CGAP) dans de la conduite de plusieurs dossiers, à l’instar de celui de la dette intérieure. Lequel a mis en lumière un vaste réseau de corruption dans le circuit desdites créances. Action soutenue par la  Fondation Mo Ibrahim, qui souligne que : « Ces derniers mois, le Gabon a lancé plusieurs initiatives visant à s’attaquer structurellement au problème de détournement de deniers publics ».

En termes de perspectives, l’on s’attend à une nouvelle progression, indiquent les autorités en guise de réaction. « Le personnel administratif a été largement renouvelé, les procédures administratives ont été durcies, de nouveaux organes ont été créés. En outre, des opérations judiciaires ont été lancées, comme l’opération Scorpion, de même que des audits, à l’instar de celui de la taskforce sur la dette intérieure qui a déjà permis d’économiser 440 milliards de francs CFA », explique cette fois, un expert de la Banque mondiale qui collabore avec les équipes de la Fondation Mo Ibrahim.

Plus rassurant et serein, l’expert soutient en outre que « le Gabon devrait continuer à progresser l’année prochaine en raison de son efficacité dans la riposte contre l’épidémie de Covid-19 (non prise en compte dans le rapport publié cette année)».

C’est l’Ile Maurice qui occupe la première place du podium continental dans ce classement 2019. Elle est suivie du Cap-Vert, des Seychelles, de la Tunisie et du Botswana. Le dernier rang est lui occupé par la Somalie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here