Accueil DEVELOPPEMENT La BDEAC prévoit 308 milliards de FCFA pour le financement de 6...

La BDEAC prévoit 308 milliards de FCFA pour le financement de 6 projets intégrateurs prioritaires de la CEMAC

DR.

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) se positionne comme le bras financier de la CEMAC. Cette posture a été développée par son président, Fortunato-Ofa Mbo Nchama, lors de la table ronde des bailleurs de fonds pour le financement des projets intégrateurs prioritaires du Programme économique régional tenu du 16 au 17 novembre 2020, à Paris en France.

Lors de son intervention, Fortunato-Ofa Mbo Nchama a réitéré le profond attachement de son institution à l’intégration des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Dans le cadre de la mise en œuvre des 11 projets intégrateurs prioritaires, la BDEAC a mobilisé plusieurs de ses partenaires stratégiques pour investir dans la sous-région.

Au titre de ses interventions directes dans le financement de ces projets, la Banque se positionne sur plusieurs opérations. Il s’agit notamment :

– du projet de construction d’un pont sur le fleuve Ntem et de facilitation du transport et de la sécurité routière sur la route transnationale Kribi-Campo-Bata, sur le corridor Yaoundé-Bata, pour un montant de 13,59 millions d’euros ;

– du projet de construction de la voie express Lolabé-Campo, entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale, pour un montant de 9,40 millions d’euros ;

– du projet de construction des tronçons manquants de la route Ndendé-Doussala-Dolisie du corridor Libreville-Brazzaville, pour un montant de 61,18 millions d’euros ;

– du projet de construction de la route Kogo-Akurenam du corridor Bata-Libreville, pour un montant de 200 millions d’euros ;

– du projet d’aménagement du corridor Brazzaville-Ouesso-Bangui-Ndjamena (liaison Congo-Tchad-Centrafrique), pour un montant de 178 millions d’euros et enfin

– du projet d’interconnexion du réseau de fibre optique entre le Cameroun et les autres pays de la CEMAC (Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale et Tchad), pour un montant de 7,56 millions d’euros.

En termes d’investissements directs, la BDEAC prévoit donc une enveloppe globale de 470 millions d’euros, soit FCFA 308 milliards pour le financement de ces six projets intégrateurs prioritaires. Ce montant représente 11,5% du coût total du programme prioritaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here