Accueil AGRO Les pays d’Afrique centrale lancent une plateforme d’analyse pour les écosystèmes forestiers

Les pays d’Afrique centrale lancent une plateforme d’analyse pour les écosystèmes forestiers

DR.

L’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (Ofac) vient de lancer un instrument, en vue d’encourager les décideurs et chercheurs dans la prise de décisions informées pour la gestion durable des forêts, la conservation et l’utilisation responsable de la biodiversité.

C’était en marge du Forum mondial sur les paysages (Glf) « One World – One Health », qui s’est tenu en ligne les 28 et 29 octobre 2020. L’initiative vient ainsi renforcer le rôle stratégique que joue l’Ofac dans la collecte et la gestion des informations en Afrique centrale. La plateforme d’analyse avec les indicateurs clés des tendances des politiques régionales, nationales et locales et de leurs impacts sur les écosystèmes forestiers est conçue de manière visuellement attrayante et interactive. Elle a pour but de faciliter l’accès aux informations régionales, nationales et locales en la matière.

Selon Raymond Ndomba Ngoye, secrétaire exécutif de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac), « La plateforme analytique sera un outil efficace d’appréciation des données et d’aide à la décision technique et politique, pour les décideurs et les chercheurs des forêts d’Afrique centrale que nous invitons vivement, d’ailleurs, à exploiter ces données et outils fiables et de qualité mis à leur disposition. ».  

Il précise par que l’initiative est une étape importante vers une plus grande harmonisation des politiques sectorielles entre les États membres de la Comifac et vers une coopération régionale. L’Ofac est une Cellule technique de Comifac et a pour objectif de mettre à disposition des informations sur les forêts d’Afrique centrale et leur environnement de gestion.

En effet, plusieurs données capitales seront compilées dans cette plateforme, notamment les volumes de production, de gestion et de certification ; d’exportation, de transformation et de commercialisation du bois ; les politiques et stratégies de conservation ; la contribution des forêts et de la biodiversité aux économies nationales, ainsi que de très nombreuses images satellites.

D’autres outils figureront également dans ladite plateforme. Il s’agit donc d’un module de recensement et d’analyse des initiatives entreprises dans les secteurs de l’environnement, l’aménagement du territoire et le développement socio-économique contenant à ce jour environ 650 projets pour 80 bailleurs, 324 agences d’exécution et un montant dépassant les 6 milliards d’euros. Aussi, une librairie multimédia avec plus de 1 200 documents scientifiques (plans d’aménagement, documents stratégiques et politiques…)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here