Accueil COOPÉRATION Gabon : Le gouvernement et la BAD lancent officiellement le Projet d’appui à...

Gabon : Le gouvernement et la BAD lancent officiellement le Projet d’appui à la diversification l’économie gabonaise

Le ministre de l’Économie et de la Relance, Jean-Marie Ogandaga.

L’accord de prêt pour le financement du Projet d’appui à la diversification l’économie gabonaise (PADEG) signé entre le gouvernement gabonais et la Banque africaine de développement (BAD) en 2017 a été officiellement lancé ce 22 octobre 2020 à Libreville (Gabon)

Au cours de cette cérémonie, le représentant-résident de la BAD au Gabon, Robert Masumbuko est revenu sur les enjeux de ce financement. Selon lui, il s’agit d’une ligne de crédit de près de 41 milliards de FCFA qui devrait contribuer à atteindre une croissance forte et inclusive, à travers l’amélioration du climat des investissements, renforcer les capacités institutionnelles et diversifier l’économie gabonaise dans les secteurs prioritaires.

DR.

Plusieurs secteurs seront ainsi soutenus par le PADEG. Il s’agit entre autres du secteur minier afin qu’il puisse se développer à l’image de la filière bois. Le PADG devrait également apporter son appui  dans l’amélioration du climat des investissements de la compétitivité des PME-PMI et le secteur de l’artisanat. Il interviendra aussi dans le processus de renforcement de la mobilisation des ressources internes pour assurer un financement soutenable de la diversification de l’économie constitue également l’un des grands enjeux de ce programme.

A l’occasion, Robert Masumbuko a indiqué que « l’appui de la BAD à ce projet témoigne une fois de plus, de l’engagement de la banque à soutenir le développent socio-économique du Gabon.  Nous sommes déterminés à travailler avec le Gabon pour promouvoir notre objectif commun d’amélioration de la prospérité économique et la qualité de vie des Gabonaises et des Gabonais », a-t-il soutenu.

Pour le ministre de l’Économie et de la Relance, Jean-Marie Ogandaga, « ce projet permet de booster les secteurs de l’économie qui, jusqu’à présent, ne sont pas suffisamment mis en lumière ». Il a de ce fait cité en exemple, le climat des affaires qui bénéficiera d’une attention particulière. « À preuve la question du tribunal administratif qui est mis en exergue dans ce programme, témoigne de la détermination du gouvernement d’assainir cet environnement des affaires », a-t-il déclaré à la presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here