Accueil COOPÉRATION À Brazzaville, la France et ses ex-colonies d’Afrique vont commémorer le 80è...

À Brazzaville, la France et ses ex-colonies d’Afrique vont commémorer le 80è anniversaire de la libération de la France lors de la seconde guerre mondiale

Charles de Gaulle à Brazzaville, en 1944.

Brazzaville, la capitale congolaise sera au centre d’un grand ballet diplomatique du 27 au 29 octobre 2020. Il réunira la France, ancienne puissance tutélaire et les pays d’Afrique constitués d’ex colonies françaises ou des territoires sous tutelle des Nations unies, placés sous administration de la France.

L’objectif de cette rencontre consistera à commémorer concomitamment le 80è anniversaire de la libération de la France par les armées d’Afrique, lors de la seconde guerre mondiale et la célébration du 60è anniversaire des indépendances des pays francophones.

L’évènement a été préparé par François Barateau, ambassadeur de France au Congo. Dans ce cadre, il avait été reçu en audience le 14 août 2020, au Palais du Peuple par le président de République, Denis Sassou Nguesso. A cet effet, une présentation du planning d’activités retenues pour l’occasion a été faite au chef de l’Etat Congolais. Il s’agit entre autres, des activités culturelles, théâtrales, sportives, ludiques et éducatives en voie de préparation par un comité franco-congolais, a-t-il laissé entendre.

Selon des sources bien  introduites, « Au-delà des retrouvailles de la « grande famille francophone », il est question pour la France, de renforcer son influence et un leadership quelque peu mis à mal depuis quelque temps au sein du pré-carré. En effet, la montée en puissance des autres pays dans le giron francophone, à l’instar de la Chine, des Etats-Unis ou de la Russie est loin de rassurer l’ex métropole qui craint de perdre d’énormes contrats et marchés ».

En outre, «bien qu’il s’agisse d’un rendez-vous politique, les enjeux économiques seront prééminents au moment où des voix s’élèvent de plus en plus dans l’espace francophone non seulement pour exiger la déclassification des archives historiques, mais davantage pour la révision des accords de coopération économique largement à l’avantage de la France », poursuit la source.

L’on annonce à cet effet, sauf changements de dernière minute, en plus du président français Emmanuel Macron qui co-présidera cette grand’messe, plus de dix chefs d’Etat des pays francophones, notamment ceux d’Afrique centrale et de l’ouest.

Ces manifestations organisées par la République du Congo en partenariat avec l’Ambassade de France au Congo et la Fondation Charles de Gaulle, « retraceront les moments forts de cette histoire qui a marqué un tournant dans l’organisation de la France Libre ». En outre, le parcours historique dans l’ancienne capitale de la France Libre, un colloque international, les expositions et soirées musicales ponctueront ces journées à la Case de Gaulle, l’ancienne résidence du Général à Brazzaville, seront évoqués.

Pour rappel, le 18 juin 1940, depuis Londres, le général de Gaulle lance un appel à la résistance : en refusant la capitulation et en appelant à poursuivre le combat, il pose l’acte fondateur de la France Libre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here