Accueil AGRO La CEEAC élabore sa stratégie en prélude à la 31e Conférence régionale...

La CEEAC élabore sa stratégie en prélude à la 31e Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique prévue du 26 au 29 octobre 2020

DR.

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC), Gilberto Da Piedade Verissimo, a tenu une importante séance de travail, avec le ministre gabonais de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Pêche et de l’Alimentation, Biendi Maganga Moussavou et le Coordonnateur sous régional de la FAO pour l’Afrique centrale, Helder Muteia, le 14 octobre 2020.

Cette rencontre avait pour but de permettre aux plénipotentiaires des Etats de la CEEAC de définir les priorités de la région et d’avoir une position commune lors de la 31e Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique qui se tiendra du 26 au 29 octobre 2020. A l’issue de la consultation, les ministres se sont engagés à se prononcer d’une seule voix sur les priorités de la région à prendre en compte, dans le programme de travail et le budget pour l’exercice biennal de la FAO.

Selon la CEEAC, les priorités jusque-là prises en compte sont entre autres : la facilitation du commerce régional des produits et services agricoles en Afrique centrale ; la promotion des cultures vivrières pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; le développement des pêches et de l’aquaculture en Afrique centrale ; l’amélioration de la gestion des ressources naturelles et du foncier et l’amélioration de l’accès à l’alimentation pour les populations vulnérables. La promotion et l’appui à l’entreprenariat jeune en Afrique centrale  constitue également une autre priorité non moins importante de la CEEA.

A l’occasion, le président de la Commission de la CEEAC qui fait de l’autosuffisance alimentaire en Afrique centrale l’un de ses chevaux de bataille, n’a pas manqué de relever que : « plus le contexte évolue ou change, plus les priorités le sont aussi ». Aussi, a-t-il préconisé, « la formulation de nouvelles priorités au cours de la consultation ministérielle. Notamment : la question : de l’éco-agriculture ou agriculture durable ; des conflits homme/faune ; du développement et de la promotion des bassins de production tant au niveau national que régional et des pays leaders et des chefs d’Etat champion ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here