Accueil COMMERCE Gabon : L’Etat enregistre 863,4 milliards FCFA de recettes budgétaires au premier...

Gabon : L’Etat enregistre 863,4 milliards FCFA de recettes budgétaires au premier semestre 2020

DR.

Arrêté à 1 465,4 milliards FCFA dans la loi de finances 2020, le montant des recettes fiscales brutes encaissées à la fin du premier semestre s’élève à 661,1 milliards FCFA, soit un taux de réalisation de 45%.

Comparativement au premier semestre 2019, les recettes recettes fiscales brutes affichent une plus-value de 42,6 milliards FCFA. Ce dynamisme s’explique par une activité soutenue des secteurs porteurs de l’économie nationale, notamment celui du pétrole.

Les « recettes fiscales », hors pétrole, recouvrées enregistrent une baisse de 2% par rapport à juin 2019. Malgré les effets néfastes de la pandémie de la Covid-19, elles observent un rendement de 41%. Au niveau de la fiscalité intérieure, les recouvrements ont été de l’ordre de 374,3 milliards FCFA, soit 70% des recettes fiscales hors pétrole.

Dans ce registre, les recettes les plus significatives sont : les impôts sur les autres sociétés : 98 milliards FCFA ; les acomptes versés aux salariés : 41 milliards FCFA et les taxes sur les biens et services : 159,6 milliards FCFA.

S’agissant du cordon douanier, les recettes encaissées à fin juin 2020 se chiffrent à 159,9 milliards FCFA, soit un taux rendement de 48%. Par rapport à juin 2019, ces recettes observent une plus-value de 31,1 milliards FCFA. Cette hausse s’explique par l’implication effective de la DGDDI dans l’action en recouvrement des impayés des années intérieures.

Quant à l’impôt sur les sociétés pétrolières, elle s’établit à 126,9 milliards FCFA. Soit un taux de recouvrement de 75% contre 68% à la fin de juin 2019. A la différence du deuxième trimestre 2019, un tirage de 3,4 milliards FCFA est enregistré au titre des « dons, legs et fonds de concours ». Les « cotisations sociales » sont quant à elles, constantes par rapport au rendement observé en 2019 à la même période.

Par ailleurs, le poste « autres recettes » observe un rendement inférieur à celui enregistré en 2019. Il s’établit à 212,9 milliards FCFA, tiré essentiellement par les revenus du domaine pétrolier et les recettes diverses non fiscales. Ce niveau intègre les recettes à répartir pour un montant de 28,5 milliards FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here