Accueil BANQUES - FINANCES Au mois mai 2020, la BEAC a injecté 70,7 milliards FCFA sur...

Au mois mai 2020, la BEAC a injecté 70,7 milliards FCFA sur le marché monétaire de la CEMAC

DR.

Malgré les effets de la crise sanitaire liée au Covid19, la BEAC a continué à injecter des liquidités sur le marché monétaire, à travers son Opération principale d’injection de liquidités (OPIL).

Avec quatre appels d’offres organisés au cours du mois de référence, d’un montant unique de 250 milliards FCFA, l’encours moyen mensuel s’est accru, s’établissant à 70,7 milliards FCFA en mai 2020 contre 53,8 milliards FCFA un mois avant. Ainsi, l’encours moyen mensuel de l’OPIL a constitué 26,9% des concours octroyés par l’Institut d’Émission au système bancaire contre 64,4% pour la facilité de prêt marginal.

Au mois de mai 2020, la répartition par pays de l’OPIL se présente comme ci-après : Au Cameroun, l’encours moyen mensuel des avances accordées aux établissements de crédit a augmenté à 39,3 milliards FCFA en mai 2020 contre 28,4 milliards FCFA en avril 2020, en relation avec l’accroissement des besoins d’un établissement de crédit au cours de ce mois.

S’agissant du Congo, le montant moyen des avances reçues au titre de l’appel d’offres hebdomadaire s’est situé à 2,6 milliards FCFA en mai 2020 contre un montant nul en avril 2020. Au Gabon, l’encours moyen mensuel des avances accordées aux établissements de crédit s’est accru à 4 milliards FCFA en mai 2020 contre 2,8 milliards FCFA enregistré un mois auparavant.

Quant au Tchad, le montant moyen des avances reçues au titre de l’appel d’offres hebdomadaire a augmenté à 24,8 milliards FCFA au cours du mois de référence contre 22,5 milliards FCFA avril 2020. En Centrafrique et Guinée Équatoriale, aucun établissement de crédit de ces pays n’a participé à ces adjudications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here