Accueil BANQUES - FINANCES Zone CEMAC : Hausse du volume des liquidités injectés par la Banque...

Zone CEMAC : Hausse du volume des liquidités injectés par la Banque centrale

DR.

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de publier son Bulletin du marché monétaire pour le mois de mai 2020.

Dans son rendu, la Banque centrale relève une augmentation du volume de l’opération principale d’injection de liquidités et le maintien de l’ensemble des taux d’intérêt. Durant la période sous-revue, eu égard aux effets de la crise sanitaire liée à la Covid19, la BEAC a continué à injecter des liquidités sur le marché monétaire à travers son Opération principale d’injection de liquidités (OPIL).

Avec quatre appels d’offres organisés au cours du mois de référence, d’un montant unique de 250 milliards FCFA, l’encours moyen mensuel s’est accru, s’établissant à 70,7 milliards FCFA en mai 2020 contre 53,8 milliards FCFA un mois avant.

Ainsi, l’encours moyen mensuel de l’OPIL a constitué 26,9% des concours octroyés par l’Institut d’Émission au système bancaire contre 64,4% pour la facilité de prêt marginal. Par pays, le Cameroun arrive en tête avec une augmentation de l’encours moyen mensuel des avances accordées aux établissements de crédit de 39,3 milliards FCFA en mai 2020, contre 28,4 milliards FCFA en avril 2020. Une situation en relation, avec l’accroissement des besoins d’un établissement de crédit au cours de ce mois.

le Cameroun est suivi du Tchad, avec un montant moyen des avances reçues au titre de l’appel d’offres hebdomadaire en hausse de 24,8 milliards FCFA, au cours du mois de référence contre 22,5 milliards FCFA avril 2020. Il est suivi du Gabon, avec un encours moyen mensuel des avances accordées aux établissements de crédit en hausse de 4 milliards FCFA en mai 2020, contre 2,8 milliards FCFA enregistré un mois auparavant.

Le Congo pointe à la quatrième place avec un montant moyen des avances reçues au titre de l’appel d’offres hebdomadaire qui se situe à 2,6 milliards FCFA en mai 2020, contre un montant nul, en avril 2020. Par contre, en Centrafrique et en Guinée Équatoriale, aucun établissement de crédit n’a participé à ces adjudications.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here