Accueil DEVELOPPEMENT Gabon : La crise du Covid -19 pèse sur l’élaboration du projet...

Gabon : La crise du Covid -19 pèse sur l’élaboration du projet de Loi de finances 2021

DR.

La forte instabilité du contexte économique 2020, liée à la pandémie du Coronavirus devrait impacter l’élaboration du projet de Loi de finances 2021 au Gabon.

C’est le constat qui se dégage suite à l’ouverture, ce 11 août 2020, des conférences budgétaires en vue de la préparation du projet de Loi de finances de l’année 2021, par le ministre du Budget et des Comptes publics, Sosthène Ossoungou Ndibangoye.

En effet, après une nette amélioration du cadre macroéconomique en 2019, les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19, devraient dégrader la situation macroéconomique en 2020. Autrement dit, l’activité économique connaîtrait une baisse de 0,8%.

Cette situation se traduirait notamment par une contraction des recettes (17,8% en 2020 contre 21,1% du PIB en 2019) et l’apparition d’un déficit public (-4,5% du PIB contre +1,1% du PIB en 2019).

Dans ce contexte et conformément aux instructions du chef de l’État, Ali Bongo, une Loi de finances rectificative a été élaborée dans l’urgence, pour tenir compte des déséquilibres engendrés par la crise sanitaire au plan économique.

Elle a ainsi permis d’apporter des ajustements sur les objectifs de recettes et de revoir les arbitrages en termes de dépenses en tenant compte du contexte, en vue d’atténuer les effets négatifs de la crise.

Le 26 juin 2020, un débat d’orientation budgétaire s’est tenu afin de proposer au Parlement une trajectoire des finances publiques ainsi qu’un plan de relance économique pour la période 2021-2023, en cours de validation.

Autrement dit, la crise économique de 2020 est l’une des plus préoccupantes depuis la crise financière de 2008, indiquent les experts du ministère du Budget.

L’émergence et la propagation du Covid-19 a entraîné une baisse importante de l’activité mondiale, avec une croissance du PIB estimée à -3,0% en 2020 contre 3,5% prévu en début d’année. De même, en zone CEMAC, la croissance se situerait à – 2,2% en 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here