Accueil BOIS Gabon : Des indicateurs positifs pour l’AEAFFB malgré la crise du Covid...

Gabon : Des indicateurs positifs pour l’AEAFFB malgré la crise du Covid – 19

DR.

Le ministre des Eaux et Forêts, le Pr. Lee White a récemment effectué une visite dans les locaux de l’Agence d’exécution des activités de la filière forêt-bois (AEAFFB).

Il s’agissait pour le membre du gouvernement d’apprécier le fonctionnement de cette administration, indispensable pour le développement de la filière bois. A la faveur de ce tour du propriétaire, il a tenu une séance de travail avec les responsables de l’Agence.

A l’occasion, le Directeur Général, David Ingueza a procédé à une présentation complète de l’AEAFFB. Laquelle présentation s’articulait autour des missions; les difficultés rencontrées, la mobilisation des ressources propres et les perspectives de l’agence. Il en ressort que cette administration évolue favorablement et enregistre des avancées significatives.

Elle revendique par ailleurs un bilan semestriel positif en cette période, marquée par la pandémie du Covid-19. Dans ce cadre, le ministre Lee White a exhorté l’équipe de l’agence à poursuivre le même élan de dynamisme. Avant de mettre en exergue, un certain nombre de points sur lesquels, l’institution doit travailler en priorité.

Il s’agit notamment : du lancement de la récupération des bois abandonnés, Kévazingo et bois divers, en apposant, pour leur identification, les puces RFID ; système déjà utilisé par les opérateurs de la GSEZ dans le cadre de la traçabilité. Il en est de même de la valorisation des bois saisis, en particulier les Kévazingo. Pour ce faire, il est prévu une réunion avec les différentes directions du ministère et des partenaires privés dans les tout prochains jours.

D’autres missions ont été assignées à l’agence. Il s’agit entre autres, de la nécessité de tester au plus vite, un logiciel développé par des partenaires internationaux et qui permet de tracer chaque grume du parc forêt au client final, pour renforcer le système de traçabilité; le renforcement des capacités des services déconcentrés des eaux et forêts dans l’utilisation des référentiels et des outils de contrôle et la vulgarisation auprès des opérateurs de la filière des outils de gestion aux bonnes pratiques forestières.

Faut-il le rappeler, l’AEAFFB contribue à l’exécution de la politique sectorielle du gouvernement en matière d’aménagement forestier et d’industrialisation de la filière bois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here