Accueil DEVELOPPEMENT La Commission de la CEMAC peaufine le processus de son retour à...

La Commission de la CEMAC peaufine le processus de son retour à Bangui

Siège de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC), à Bangui (République Centrafricaine - RCA).

La question de retour des services de la Commission de la CEMAC à Bangui est plus que d’actualité.

En effet, dans le cadre de ce dossier, la Conférence des chefs d’Etat de la CEMAC réunie en session ordinaire le 28 mars 2019 à N’Djaména, avait recommandé au président de la Commission, le Pr Daniel Ona Ondo de proposer un calendrier de ce retour progressif en concertation avec les autorités centrafricaines.

Dans ce cadre, des discussions ont été engagées entre les deux parties. Cela, afin de convenir des conditions à mettre en place, pour permettre le retour et la réinstallation des services et des personnels à Bangui.

A la suite de celles-ci, l’urgence du lancement des travaux de rénovation ou de réhabilitation du patrimoine immobilier de la Commission de la CEMAC à Bangui et des questions sécuritaires avait préalablement été posée.

En effet, outre l’insécurité, la question du logement aussi bien des membres du gouvernement que des personnels expatriés et la réhabilitation du siège figurent au rang des contraintes au retour et à l’installation définitive de la Commission.

En conséquence, un consortium d’entreprises de la sous-région avait été choisi afin de mener à bien l’exécution desdits travaux. Le projet comportait la rénovation de huit villas de la cité CEMAC, la rénovation de la résidence officielle du président de la Commission et celle de Ngarakba. Le coût total des travaux était estimé à hauteur de deux milliards de Francs CFA et devait s’étaler sur une période de neuf mois.

Déjà, le 6 juillet 2020 à Malabo, la 14 ème session du Collège des Commissaires a réaffirmé sa ferme volonté de voir les services de la Commission regagner la capitale centrafricaine, selon le chronogramme établi et consacrant les premiers mouvements du personnel au mois d’août prochain, sous réserves que les conditions sanitaires le permettent.

Pour rappel, pour des raisons sécuritaires, la Commission de la CEMAC avait délocalisée pour une seconde fois, ses services de Bangui à Malabo en Guinée Equatoriale au mois de mars 2018. C’était à la suite d’une décision prise le 19 février 2017, par le président en exercice de la CEMAC, le chef de l’Etat tchadien,  Idriss Deby Itno.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here