Accueil COMMERCE Afrique centrale : La crise sanitaire du Covid pèse sur les exportations...

Afrique centrale : La crise sanitaire du Covid pèse sur les exportations françaises

DR.

Après leur rebond enregistré en 2019 (+1,6 %), qui avait mis fin à six années consécutives de contraction, les exportations françaises à destination des pays d’Afrique centrale devraient à nouveau se réduire en 2020 sous l’effet du choc économique engendré par la crise sanitaire.

Les bonnes performances enregistrées au mois de février (+21,3 % par rapport à février 2019), expliquées en grande partie par la hausse de 157 % des ventes de céréales, ont déjà été effacées par la chute des exportations en mars et en avril. Les données publiées par les Douanes françaises pour les quatre premiers mois de l’année font état d’une baisse de 4,3 % par rapport à la même période en 2019.

Pour autant, les ventes des opérateurs français ont plutôt bien résisté en comparaison avec d’autres régions. En effet, les exportations françaises ont chuté de 17,3 % au niveau mondial en ce début d’année, et celles à destination des pays d’Afrique subsaharienne ont baissé de plus de 10 %.

En Afrique centrale, les évolutions sont très différentes selon les types de produit, avec notamment un impact négatif très fort sur les ventes de produits manufacturés, de machines et équipements ou de produits électroniques mais une nette augmentation sur d’autres postes, à l’image des produits agroalimentaires, pharmaceutiques ou chimiques.

 La réalité est également variable selon les pays. La baisse des exportations atteint respectivement 18,4 % et 20,9 % au Congo et en Guinée équatoriale, deux des pays de la zone les plus touchés par l’effondrement des cours du pétrole.

Les ventes de produits français y enregistrent leur plus bas niveau de ces dix dernières années et la Guinée équatoriale représente désormais le plus petit débouché de la CEMAC pour les exportateurs hexagonaux (4,0 M EUR au premier trimestre 2020), loin derrière la Centrafrique (8,7 M EUR). La contraction est également marquée en RDC (-8,8 %) et en Centrafrique (-4,4 %) tandis que le Gabon résiste davantage (- 2,4 %).

Enfin, les exportations françaises vers le Cameroun et le Tchad ont augmenté de 2,0 % et 13,8 % mais avec, pour ce dernier, un quasi doublement des ventes en février porté par les exportations de produits alimentaires suivi d’une baisse brutale en mars et en avril.

Les importations françaises depuis les pays d’Afrique centrale augmentent de près de moitié sur les quatre premiers mois de l’année (+46,9 % à 285 M EUR), portées par des achats d’hydrocarbures au Tchad à hauteur de 112 M EUR.

Les importations de produits alimentaires, de la culture et de l’élevage augmentent également tandis que celles de produits miniers et de bois sont orientées à la baisse (respectivement -28 % et -44 %).

Avec la DGT(France )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here