Accueil DEVELOPPEMENT Gabon : La pandémie du Covid – 19 devrait porter un coup...

Gabon : La pandémie du Covid – 19 devrait porter un coup dur à l’économie

DR.

En reprise après la crise du marché pétrolier de 2014, l’économie gabonaise devrait être durement touchée par la pandémie de Covid–19. Cela, principalement en raison du déclin de la demande mondiale et de la forte baisse des prix du pétrole, sa principale source de revenus.

C’est ce qui ressort du supplément des Perspectives économiques en Afrique 2020, de la Banque africaine de développement (BAD) publié ce 08 juillet 2020. Passant en revue la situation économique du Gabon, l’institution bancaire panafricaine révèle que le pays devrait entrer en récession en 2020 et 2021, même dans le cadre du scénario de base.

En effet, en 2018, les exportations de pétrole et de gaz ont représenté près de 30% du PIB du Gabon, 79% des recettes d’exportation et 36% des recettes budgétaires. Par rapport à la situation antérieure à la Covid–19, une perte de croissance de 5,4 à 7,5 points de pourcentage est anticipée pour 2020.

Ainsi, le PIB réel se contracterait de 1,7% si la pandémie se résorbe d’ici juillet (scénario de base) et de 3,8% si elle se poursuit jusqu’en décembre (scénario pessimiste). Par rapport à la situation antérieure à la Covid–19, une perte de croissance de 5,4 à 7,5 points de pourcentage est anticipée pour 2020. Ainsi, le PIB réel se contracterait de 1,7% si la pandémie se résorbe d’ici juillet (scénario de base) et de 3,8% si elle se poursuit jusqu’en décembre (scénario pessimiste).

En 2021, le PIB réel pourrait encore se contracter de 0,3% dans le scénario de base et de 1,4 % dans le scénario pessimiste. Cela aurait un impact important sur le déficit budgétaire, qui pourrait augmenter de 3,7 à 6,2 points par rapport aux prévisions initiales, et le déficit du compte courant pourrait exploser, jusqu’à 11 à 25 fois plus que les prévisions initiales. Toutefois, cette détérioration de la situation économique ne devrait pas avoir d’effet notable sur le niveau de l’inflation.

Réponse du gouvernement

Les autorités ont pris des mesures pour renforcer la réponse sanitaire et aider les entreprises et les ménages vulnérables. Le coût des mesures prises pour répondre aux besoins fondamentaux de la population (santé, emploi, eau, électricité, logement et transport) et pour soutenir les entreprises est estimé à 250 milliards de francs CFA (381 millions d’euros).

Des mesures de stabilisation macroéconomique ont également été prises. De façon globale, sur l’hypothèse d’un prix du pétrole à 36 dollars le baril de Brent, les autorités ont provisoirement estimé à 506 milliards de francs CFA (770 millions d’euros) le financement nécessaire pour atténuer l’impact négatif de court terme de la Covid–19 sur l’économie nationale.

Le gouvernement compte sur une mobilisation rapide du soutien technique et financier des partenaires au développement pour aider le pays à répondre à l’urgence sanitaire et à réduire les impacts sur l’économie et sur la population.

Situation épidémiologique 

Pour rappel, le Gabon a enregistré son premier cas de Covid–19, le 12 mars 2020 et son premier décès le 20 mars. Au 8 juillet, la situation épidémiologique se présente comme suit : sur un total de 44 383 prélèvements, le pays enregistre 5 871 cas positifs (13,6%) dont 2 682 guéris (44,8%) et 46 décès ; 36 hospitalisés dont 7 personnes en réanimation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here