Accueil DEVELOPPEMENT La BEAC décline les axes de la seconde phase de la fusion...

La BEAC décline les axes de la seconde phase de la fusion des marchés financiers de la CEMAC

DR.

Le Conseil d’administration de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) s’est tenu en session ordinaire le 02 juillet 2020 par visioconférence.

Parmi les dossiers inscrits à l’ordre du jour, figurait celui relatif à la fusion des marchés financiers de la CEMAC. Sur ce point, le Conseil a validé la liste complémentaire des émetteurs hors zone euro, pour les activités de la salle des marchés de la BEAC, avant de prendre acte de l’état d’avancement de seconde phase de la fusion des marchés financiers de la CEMAC.

Dans ce cadre, il ressort que les travaux de cette phase s’articuleront autour de deux axes essentiels : l’opérationnalisation des structures du marché unifié et l’approfondissement du marché des valeurs du Trésor.

Pour rappel, le processus d’intégration des deux marchés financiers d’Afrique centrale engagé au lendemain de la décision d’unification des chefs d’État de la CEMAC le 30 octobre 2017 a débouché sur un certain nombre d’acquis successifs.

Le 1er mars 2019, il y a eu sur la fusion physique des deux régulateurs du marché financier. Puis, le 22 mars 2019, la signature de la convention de transfert des valeurs mobilières et des supports de gestion à la BEAC.

Enfin, le 1er juillet 2019, la fusion des deux entreprises de marché au travers de  la signature du traité de fusion entre Douala stock exchange (DSX) et la Bourse de valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) a été actée.

Sur cette base, la Commission de surveillance du marché financier (COSUMAF) a délivré un agrément à la BEAC le 12 juin 2019, en qualité de Dépositaire central unique transitoire du marché financier régional. A la même date, une habilitation COSUMAF faisait également de la BEAC, la banque de règlement des transactions sur le marché financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here