Accueil BANQUES - FINANCES La Commission CEMAC peine à recouvrer la Taxe communautaire d’intégration

La Commission CEMAC peine à recouvrer la Taxe communautaire d’intégration

DR.

La situation des caisses de la CEMAC n’est pas très reluisante. Le constat a été établit lors de la réunion de cabinet de la Commission de la CEMAC, tenue le 24 juin 2020, à Malabo en Guinée Equatoriale.

Selon la Commission, à la date du 31 mai 2020, la Taxe communautaire d’intégration (TCI) n’a été recouvrée qu’à hauteur de 11 milliards de FCFA, sur les 29 attendus. Soit une baisse de 31%, par rapport aux taux de recouvrement de 2019.

Justement en terme de recouvrement, seulement cinq milliards de FCFA ont été affectés. Soit un taux de 17,45% du budget initial et 15,81% en terme d’exécution du budget, 15,81%.

Face à cette situation, la Commission a envisagé de trouver des sources alternatives de financement de la communauté. ‘’Epineux problème du fonctionnement institutionnel de la CEMAC, les voies pour renflouer les caisses semblent se dessiner’’, ont indiqué les techniciens qui privilégient aujourd’hui trois approches.

La première option serait de créer une taxe (indirecte ou directe) sur les télécommunications. Tandis que la deuxième consisterait à réviser la réglementation sur les agréments CEMAC. Quant à la dernière alternative, elle se traduirait par l’institution d’une taxe sur l’exportation des matières premières non transformées.

Sur ces propositions, le président de la Commission CEMAC, le Pr Daniel Ona Ondo a encouragé ses collaborateurs à affiner les études de faisabilité, afin qu’il puisse les présenter aux décideurs de la communauté le moment venu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here