Accueil DEVELOPPEMENT La BEAC prévoit une récession économique de 5,9% en zone CEMAC en...

La BEAC prévoit une récession économique de 5,9% en zone CEMAC en 2020

DR.

Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a tenu, par visio-conférence, sa deuxième réunion ordinaire de l’année, le 24 juin 2020, sous la présidence d’Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la BEAC, son Président statutaire.

Au cours de cette séance, le CPM a pris connaissance des perspectives macroéconomiques mondiales et sous-régionales. Ainsi, au plan international, l’économie a été affectée au premier semestre 2020 par la crise sanitaire liée à la COV1D-19, puis le recul des cours des matières premières, notamment du pétrole.

Selon le CPM, la sous-région est également affectée par la crise sanitaire et la baisse des cours de ses principaux produits d’exportation. Après analyse de la situation économique et monétaire récente et des perspectives à court et à moyen termes, le CPM a donné son rapport.

Ainsi, au premier semestre 2020, la relance des activités productives a été ralentie dans la sous-région par la perturbation des circuits d’approvisionnement en produits importés ainsi que par les mesures restrictives adoptées par les différents gouvernements pour contenir les effets de la pandémie.

Bien qu’il soit, pour l’instant, prématuré d’appréhender complètement l’impact de la Covid-19 sur les économies nationales, il est d’ores et déjà anticipé au cours de ce premier semestre une baisse de la production, ainsi qu’une dégradation des finances publiques et des comptes extérieurs.

Les financements extérieurs mobilisés par les Etats pour faire face à la pandémie Covid- 19, ont cependant permis de limiter ses effets sur la situation monétaire. En conséquence, les réserves de change se sont accrues et ont représenté 5,7 mois d’importations des biens et services tandis que le taux de couverture extérieure de la monnaie  s’est situé à 78 % à fin mai 2(J20, contre 67¨% à fin décembre 2019.

Pour l’ensemble de l’année 2020, le CPM a analysé divers scenarios en fonction, entre autres, du cours moyen du baril de pétrole brut, de la durée et de la réponse internationale à la crise sanitaire. Selon le scénario central, cinq hypothèses ont été envisagées. Il s’agit notamment d’une récession économique de 5,9% ; d’une légère remontée des pressions inflationnistes à 2,5 % ; d’une  dégradation du solde budgétaire, base engagements à -6,2% du PIB; d’un creusement significatif du compte courant à 7,3 du PIB et enfin d’un taux de couverture extérieure de la monnaie qui reviendrait à 55%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here