Accueil DEVELOPPEMENT Gabon : Le stock de la dette publique en nette hausse

Gabon : Le stock de la dette publique en nette hausse

DR.

Au cours des trois premiers mois de l’année 2020, l’encours de la dette publique du Gabon a augmenté de 9,0% à 5607,2 Mds de FCFA, contre 3763,1 Mds de FCFA à la même période, il y a un an.  

Selon la Direction générale de la dette et de la politique fiscale, cette hausse du stock de la dette publique est imputable essentiellement à l’accroissement de l’encours de la dette extérieure (7,1%) et de la dette intérieure (14,2%).

L’augmentation de la dette extérieure (7,1%) est due au renforcement des engagements notamment du marché financier international, des bailleurs multilatéraux et des bilatéraux, en dépit du repli des engagements auprès des créanciers commerciaux.

Dans ce contexte, au terme des trois premiers mois de l’année en cours, la structure du portefeuille de la dette publique est composée à 71,9% de la dette extérieure et à 28,1% de la dette intérieure contre 73,2% de la dette extérieure et 26,8% de la dette intérieure sur la même période en 2019.

L’Etat honore ses engagements

Au cours de la période sous-revue, l’Etat Gabonais a consenti les moyens importants pour honorer ses engagements. En effet, le règlement cumulé de la dette publique s’est établi à 648 Mds de FCFA contre 143,6 Mds de FCFA au 1er trimestre 2019.

Dans ce cadre, le règlement de la dette extérieure (88% des paiements) a été effectué à hauteur de 570,1 Mds de FCFA contre 116,9 Mds de FCFA à la même période en 2019. Les paiements ont porté essentiellement sur la dette des marchés financiers internationaux (75,6% des parts) à hauteur de 490 Mds de FCFA au 1er trimestre 2020. Quant à la dette multilatérale, elle a été honorée pour 35,2 Mds de FCFA, tandis que la bilatérale a été réglée à 21,1 Mds de FCFA et la commerciale pour 23,9 Mds de FCFA.

Il est à noter que ces règlements intègrent le paiement d’arriérés à hauteur de 554,1 millions de FCFA, dont 533,8 millions de FCFA, au profit des créanciers commerciaux, 18,7 millions de F.CFA pour les bilatéraux et 1,55 million auprès des multilatéraux. A la fin du mois de mars, le paiement de la dette intérieure s’est quant à lui élevé à 77,9 Mds de FCFA contre 26,6 Mds de FCFA en 2019. La dette sur le marché financier régional a été payée à hauteur de 42,7 Mds de FCFA, la bancaire de 20,2 Mds de FCFA et le moratoire de 15 Mds de FCFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here