Accueil BANQUES - FINANCES Gabon : Les capacités de remboursement de la dette restent adéquates malgré...

Gabon : Les capacités de remboursement de la dette restent adéquates malgré quelques risques

DR.

Le montant total de l’encours de crédit du Gabon consenti par le Fonds monétaire international (FMI), y compris le décaissement relatif à la prochaine et dernière revue du programme, soutenu par le mécanisme élargi de crédit et à l’IFR envisagé, représentera 265 % de la quote-part du pays dans les limites normales d’accès.

En effet, les capacités de remboursement du pays sont adéquates mais sujettes à des risques. L’encours de crédit du FMI sur la base des tirages au titre de l’IFR réalisés et prospectifs culmine à 5,3 % du PIB en 2020 (à peu près comme d’autres pays ayant souscrit des accords élargis). Le montant total des obligations envers le FMI devrait passer de 0,1 % du PIB en 2020 à un pic de 0,8 % du PIB en 2024 (soit 17 % du service de la dette totale).

Ces chiffres sont considérablement plus élevés que les obligations relevées lors des 4e et 5e revues. Lesquelles culminaient à 0,5 % (12,5 % du service de la dette totale). Les obligations relatives aux réserves internationales atteindront un pic de 15,9 % du PIB en 2024. Cependant, parce que celles-ci sont basées sur les réserves imputées et que le Gabon compte sur le pool régional, la chute des cours du pétrole présente un choc commun à toute la région CEMAC exportatrice de pétrole.

Elles devraient affecter les réserves mises en commun à l’échelle régionale et poser ainsi des risques pour la couverture des réserves régionales. Les risques accrus pour la viabilité de la dette, y compris les besoins bruts de financement plus élevés, les risques pour le profil de la dette et les sensibilités aux chocs sur les cours des produits de base constituent des vulnérabilités pour la capacité de remboursement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here