Accueil FORMATION La BAD s’associe à la Commission de la CEDEAO pour partager son...

La BAD s’associe à la Commission de la CEDEAO pour partager son plan d’emploi

DR.

La Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a récemment organisé un forum virtuel, en vue de définir la stratégie du bloc régional en matière de capital humain.

Le forum, qui a rassemblé plus de 100 parties prenantes de toute l’Afrique le 30 avril, s’est évbéré impératif en raison de la pandémie de Covid-19. « Des millions d’emplois ont été menacés en raison de la pandémie de COVID-19, certaines fonctions étant désormais éteintes – presque du jour au lendemain« , a déclaré Martha Phiri, directrice du Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences de la Banque, dans une allocution d’ouverture lors dudit Forum.

Elle a, à cet effet justifié la tenue de ce Forum par la priorité donnée à la Banque dans l’une des cinq priorités stratégiques de la Banque – Améliorer la qualité de vie des populations africaines – qui reconnaît la nécessité de former les jeunes africains aux emplois d’aujourd’hui et de demain.

D’autres orateurs ont fait des présentations sur la stratégie et invité les participants à formuler des commentaires sur ses objectifs et son plan d’action, qui comprenaient des représentants des ministères, départements et agences gouvernementaux des 15 pays de la CEDEAO, des partenaires au développement, des organisations de la société civile, des universités et du secteur privé.

Selon un récent rapport de la Banque africaine de développement sur la quatrième révolution industrielle en Afrique, l’automatisation remplacera environ 47% des emplois actuels d’ici 2030. Les perturbations, la numérisation et la mondialisation entraînent des changements rapides dans le paysage de l’éducation, des compétences et du travail.

Ces changements mettent en évidence l’écart croissant entre le niveau de compétences actuel des travailleurs potentiels dans la région et la demande des employeurs pour les compétences pertinentes.

«Afin d’anticiper et de préparer la résilience de nos États à faire face à toutes les situations, il s’est avéré important de faire le point sur la situation du capital humain, de définir une stratégie et un plan d’action pour la région», Finda Koroma, Vice-présidente de la Commission de la CEDEAO Le président, a déclaré aux participants.

La stratégie de la CEDEAO, en cours d’élaboration avec le soutien de la société de conseil Ernst & Young Nigeria, se concentre sur l’éducation, le développement des compétences et les défis et opportunités du travail dans la sous-région. Les commentaires seront intégrés dans le rapport final, qui présentera des stratégies et des solutions pour investir dans le capital humain afin d’accélérer le développement et la prospérité économique.

Étaient également présents au forum: le commissaire de la CEDEAO pour l’éducation, la science et la culture, le professeur Leopoldo Amado, le directeur de la CEDEAO pour l’éducation, la science et la culture, le professeur Abdoulaye Maga et le Dr Sintiki Ugbe, directeur de la CEDEAO, Affaires humanitaires et sociales.

La Banque africaine de développement et le gouvernement du Japon ont cofinancé la stratégie de la CEDEAO sur le capital humain. La version finale devrait être publiée en juin 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here