Accueil GOUVERNANCE Gabon : Les médias privés fustigent leur mise à l’écart dans la...

Gabon : Les médias privés fustigent leur mise à l’écart dans la lutte contre le Covid – 19

DR.

Réunis au sein d’un collectif, plusieurs directeurs d’organes de presse viennent de signifier leur mécontentement, face à leur mise à l’écart dans la lutte contre la pandémie du Coronavirus au Gabon.

Tout en saluant les efforts mis en œuvre par les autorités pour contrer cette pandémie, ils ont néanmoins déploré cette disposition injustifiée d’une bonne partie de la presse privée gabonaise dans la stratégie de riposte contre le Covid – 19.

Une approche, selon ces derniers, qui va l’encontre de l’esprit d’union sacrée formulée le 03 avril dernier, par le chef de l’Etat, Ali Bongo face à cet ennemi commun, et réitérée sur ses instructions, par le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale lors de sa conférence de presse gouvernementale du 10 avril dernier.

Pourtant ce jour, font remarquer ces patrons de médias, le chef du gouvernement avait non seulement reconnu, mais également mis en exergue, le rôle des médias dans cette bataille. « Les médias constitue l’un des outils essentiels pour mieux véhiculer les mesures barrières contre la pandémie et, une force indispensable d’information et de sensibilisation de proximité capable de relayer les messages du gouvernement à l’endroit des populations »,avait indiqué Julien Nkoghe Bekalé.

D’où leur incompréhension de cette politique de ‘’deux poids deux mesures’’ adoptée par le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie du Coronavirus au Gabon (Copil). Et ce, malgré les moyens matériels et financiers mobilisés à l’échelle nationale et internationale, en dépit de leur bonne volonté à accompagner les autorités dans cette bataille contre le coronavirus.

Comparaison a ainsi été faite dans d’autres pays du continent, en l’occurrence le Sénégal. Pour la même et urgente cause, des moyens consistant ont été mobilisés en faveur de  la presse par le président MackySall pour renforcer la lutte contre la Covid-19.

Or, face à leur déficit de moyens, les organes de presse privés, bien qu’engagés à hauteur de leurs infimes possibilités, peinent à jouer convenablement leur partition dans ce combat.

Fort de cette situation, ils se tournent simplement vers les autorités compétentes. Avec en tête desquelles, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, le Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Nourredin Bongo Valentin et le ministre de la Communication, Edgar Anicet Mboumbou Miyakou, afin qu’une oreille attentive soit prêtée à leur préoccupation.

Cela, en vue de mieux assurer et renforcer les canaux de communications et d’informations, susceptibles de contribuer à endiguer l’épidémie du coronavirus dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here