Accueil GOUVERNANCE Covid-19 : Des facteurs aggravants pour l’Afrique

Covid-19 : Des facteurs aggravants pour l’Afrique

DR.

La pandémie de Covid-19 se conjugue avec une guerre des prix sur le marché pétrolier, menant à une chute historique des cours du baril, divisés par trois, depuis décembre 2019 passant de $63 à environ $22.

Les pays africains exportateurs de pétrole subissent ainsi une double peine (diminution des exportations de pétrole en volume et en valeur).

La fragilité des pays dépendants de la Chine

le ralentissement de l’économie chinoise (et donc de ses importations) impacte sévèrement les économies africaines ayant développé des liens de partenariats avec la Chine et dont les exportations (vers la Chine) représentent en moyenne 47% des échanges internationaux.

La limite des plans de soutien

Les budgets étatiques contraints et le poids de l’informel dans la majorité des pays d’Afrique rendent difficile la mise en œuvre de plans de soutien, social ou économique, que ce soit en termes financiers ou en termes d’identification des entreprises.

Le poids du secteur informel

L’une des caractéristiques structurantes des économies africaines est la taille du secteur informel ou non-salarié, qui y représente souvent 90% de la population active globale.

Dans la plupart des cas, ces personnes n’ont pas de revenus réguliers, pas de réserves financières et donc peu de capacité à respecter un confinement qui signifie pour elles une absence complète de ressources.

L’absence d’assurance maladie

La faiblesse des systèmes de santé en Afrique est la conséquence directe de l’absence de mécanisme d’assurance maladie. Cette absence ne permet pas de solvabiliser une demande de soins régulière, condition pour que se développe une offre de qualité suffisante en nombre.

La dépendance alimentaire du continent

Evaluée entre 40% et 44% entre 2017 et 2026 par l’OCDE, elle compromet la sécurité alimentaire africaine à cause du ralentissement de l’économie mondiale et de la fragilité des canaux de distribution africains.

L’absence d’assurance décès

Dans un continent caractérisé aussi par la faiblesse de ses assurances, les populations ont peu de moyen de faire face au coût des obsèques, très élevé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here