Accueil BANQUES - FINANCES Le FMI annonce la nomination de Geoffrey Okamoto au poste de premier...

Le FMI annonce la nomination de Geoffrey Okamoto au poste de premier directeur général adjoint

Le premier Directeur général adjoint du FMI, Geoffrey Okamoto.

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) vient d’approuver la nomination accélérée de Geoffrey Okamoto au poste de premier Directeur général adjoint, avec prise d’effet, le 19 mars 2020.

C’est le 12 mars dernier que Kristalina Georgieva, Directrice générale du FMI avait initialement proposé  cette nomination de Geoffrey Okamoto  avec prise de fonction initialement le 30 mars. Une prise de fonction accélérée qu’alle explique par un certain nombre de facteurs. « Compte tenu des difficultés exceptionnelles auxquelles nos pays membres sont confrontés en raison de la pandémie de COVID-19, je suis très heureuse que le conseil d’administration du FMI ait accepté d’avancer la nomination de M. Okamoto », déclare-t-elle.

Et d’ajouter : « Je tiens à lui souhaiter chaleureusement la bienvenue au FMI, et je me réjouis à l’idée de collaborer étroitement avec lui. Le FMI jette toutes ses forces dans la bataille pour aider ses pays membres à faire face à cette crise, et Geoffrey jouera un rôle de premier plan dans cette bataille. »

Occasion pour le nouveau promu de remercier le Fonds.« Je remercie le conseil d’administration de la confiance qu’il me témoigne en me nommant à ce poste. C’est en des moments tels que celui-ci que le FMI et son personnel donnent le meilleur d’eux-mêmes au service des pays membres. J’ai hâte de me mettre au travail et de contribuer immédiatement à diriger le FMI pour surmonter la crise qui se présente », indique-t-il.

Pour la bonne gouverne, Geoffrey Okamoto  était il y a peu, sous-secrétaire par intérim du Trésor américain pour la finance et le développement internationaux ; il y était chargé des marchés financiers mondiaux, de la coordination avec le G-7, le G-20 et le Conseil de stabilité financière, des affaires monétaires internationales, des négociations économiques régionales et bilatérales, ainsi que de la participation des États-Unis aux institutions financières internationales.

Auparavant, il était sous-secrétaire par intérim du Trésor américain pour les affaires internationales, et avait dirigé à ce titre, les négociations commerciales avec la Chine qui ont débouché sur l’accord de phase 1 signé en janvier 2020. Il a également négocié avec succès les reconstitutions des guichets concessionnels de banques multilatérales de développement et du Fonds pour l’environnement mondial, et a contribué à mettre en place l’initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures (We-Fi).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here