Accueil AGRO Gabon : La FAO et la SOTRADER ambitionnent de promouvoir la sécurité...

Gabon : La FAO et la SOTRADER ambitionnent de promouvoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle

DR.

Les jalons de cette ambition ont été posés par le 05 mars 2020.

C’était à l’occasion d’une séance de travail entre le directoire du programme, Gabonaise des réalisations agricoles et des initiatives des nationaux engagés (GRAINE) et de la Société de transformation agricole et de développement rural (SOTRADER) et la Coordination sous régionale et représentation de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture est une organisation (FAO) au Gabon.

Il s’agissait pour les différentes parties de poser les bases d’un partenariat en vue de développer la production agricole au Gabon. Cette rencontre avec la FAO a ainsi permis d’échanger le développement des chaines valeur liées à la banana et au manioc ; la valorisation au maximum et l’exploitation de plusieurs fermes agropastorales héritées de l’Etat, notamment celles dans plusieurs provinces du Gabon et la poursuite le déploiement des points des marchés et points de ventes Gaines dans les capitales provinciales.

LA FAO s’est dite disposée à accompagner la SOTRADER dans son ambition de restructurer son portefeuille de projets d’investissement par la préparation des études de faisabilité bancables pour les trois spéculations cibles. L’Etat Gabonais et la Banque Africaine de développement (BAD) se sont engagés à accompagner cette ambition à hauteur de 76 milliards de FCFA

Il est à noter que le Programme GRAINE est une émanation du gouvernement et d’un opérateur économique privé local. Il est en outre, le résultat d’un partenariat public et privé. Ce programme vise à développer le secteur agricole au Gabon et la SOTRADER, société mixte crée par l’Etat gabonais qui en est l’organe de d’exécution.

Dans le cadre du développement de ses activités, SOTRADER a entrepris de restructurer son portefeuille d’investissements dans le cadre de la mise en œuvre du programme graine. La société  sollicite également l’appui technique de la FAO en vue du développement des activités capables d’améliorer ses profits et la pérennité de ses actions, conformément aux orientations prescrites par son comité de pilotage.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here