Accueil ECONOMIE Le plan de riposte de la CEMAC face à l’épidémie du coronavirus...

Le plan de riposte de la CEMAC face à l’épidémie du coronavirus va coûter près de 2 milliards de FCFA

Sous l’égide de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), Douala, la capitale économique du Cameroun, vient d’abriter une réunion des ministres en charge de la sante des pays de la CEMAC.

Cette rencontre consistait en l’examen et l’adoption du projet de plan sous régional de prévention, de préparation et de riposte face à l’épidémie du coronavirus (Covid-19). Il s’agissait également d’établir une feuille de route des actions d’urgence, à mettre en place dans les trois prochains mois, de mars à mai 2020.

Cette rencontre a été précédée d’un atelier des experts et des travaux du Conseil de direction de l’Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC). A l’issue des travaux, les ministres ont adopté le plan global et sa feuille de route avec amendements.

Ce plan, d’un montant total de 2 031 156 500 FCFA, comprend quatre principaux axes stratégiques. Le premier concerne le renforcement du leadership, coordination, collaboration, mise à jour et partage des informations, communication. Le deuxième est relatif au renforcement des mesures de surveillance aux points d’entrée (voies aériennes, maritimes et terrestres).

Le troisième porte sur le renforcement des capacités sous régionales et nationales essentielles pour la surveillance, le laboratoire et la prise en charge des cas. Tandis que le quatrième et dernier, concerne la logistique. C’est-à-dire, la prise de mesures concrètes pour assurer la disponibilité des médicaments et autres produits de santé y compris produits de laboratoires et dispositifs médicaux dans la sous-région.

En clair, le plan global adopté par la CEMAC sera mis en œuvre en deux phases. La première, à court terme portera sur les trois prochains mois, pour un montant total de 633 436 000 FCFA. La seconde phase, à moyen terme, s’étendra de juin à décembre 2020.

Il est à noter que pour la mise en œuvre du plan régional, les ministres ont chargé l’OCEAC de mobiliser les ressources nécessaires auprès de la CEMAC et des partenaires. Ils ont par ailleurs manifesté leur soutien à la République du Cameroun et salué les interventions visant à limiter la propagation de cette épidémie dans la sous-région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here