Accueil FORMATION Gabon : L’Ecole des mines et de la métallurgie de Moanda en...

Gabon : L’Ecole des mines et de la métallurgie de Moanda en quête d’un statut sous-régional

DR.

Une délégation des responsables de l’Ecole des mines et de la métallurgie de Moanda (E3MG) et de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), vient de séjourner à Malabo en Guinée équatoriale.

Ce déplacement visait plusieurs objectifs. Selon Laure Guillot, secrétaire général de la Comilog, il s’agissait notamment de : l’ouverture de l’E3MG à l’ensemble des Etats de la CEMAC, l’enrichissement et l’adaptation du cursus de formation pédagogique aux besoins des Etats et enfin, l’exploration des pistes de partenariat entre la Commission de la CEMAC et l’E3MG.

A l’occasion le président du Conseil d’administration de l’école, Maurice Nziba a rappelé qu’en trois ans d’activité, l’E3MG est désormais une interface entre la formation académique et le monde de l’emploi. L’un de ses principaux atouts étant la formation des ingénieurs et des techniciens supérieurs dans les domaines spécifiques. « Aujourd’hui, l’ambition est d’avoir une vocation sous régionale en adéquation avec le fort potentiel minier des pays de la CEMAC » a-t-il conclu.

Abondant dans le même sens, le directeur général de l’E3MG, Jean-Yves Otourou est quant à lui, revenu sur la capacité d’accueil, les cycles de formation et toutes les commodités techniques et pédagogiques qu’offre cet établissement. Autrement dit, pour lui, ‘’la mise sur pied d’une feuille de route avec différentes offres de formation constitue une réelle opportunité pour la CEMAC, de disposer d’un tel outil de formation’’.

A la suite des intervenants, le président de la Commission CEMAC, le Pr. Daniel Ona Ondo a salué les performances de cette école, avant de préconiser le processus de diversification des économies dans  tous les pays de la CEMAC en tant qu’une impérieuse nécessité. Ajoutant par ailleurs que la formation de la jeunesse reste incontournable pour le développement. Raison pour laquelle, selon lui, ‘’l’initiative de l’E3MG reste de bon augure’’.

Dans cette logique, Daniel Ona Ondo a relevé qu’il apparait fondamental de développer des ressources minières et extractives pour atténuer le choc de la baisse des cours du pétrole causé par l’épidémie actuelle du Corona Virus.

« J’apprécie particulièrement votre approche d’envisager l’E3MG comme une école d’excellence à vocation sous régionale. Car, c’est de cela que nous avons besoin pour la formation et l’employabilité des jeunes. C’est par cela que passe l’intégration de notre zone », a-t-il lancé à l’endroit de la délégation de Comilog.

De ce fait, il a rassuré ses interlocuteurs de la volonté de la CEMAC à faire aboutir ce dossier et à travailler sur les pistes concrètes de collaboration. Il leur a également garanti de son entière disposition à porter ce dossier au plus haut niveau, pour qu’il aboutisse à la formalisation d’une convention de partenariat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here