Accueil GOUVERNANCE Gabon : La côte d’alerte maximale face à la pandémie du Coronavirus

Gabon : La côte d’alerte maximale face à la pandémie du Coronavirus

DR.

Tout l’appareil étatique est mobilisé pour faire face à la menace du COVID-19. L’alerte a été donnée le 8 mars dernier, par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba à travers un conseil présidentiel.

Au cours de celui-ci, un certain nombre de mesures préventives ont été prises et annoncées. Le suivi desdites mesures incombe au Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale. Accompagné des membres du Comité de pilotage, il a effectué le tour des différents centres destinés à l’isolement et la prise en charge des personnes signalées comme atteintes.

Du CHU d’Akanda à l’Hôpital des Instructions des armées de Melen, en passant par le CHU de Libreville et le Centre d’Informations de Lalala, le Chef du Gouvernement s’est dit satisfait du dispositif mis en place pour lutter contre ce virus :’’Je suis venu m’assurer que le dispositif que nous avons prévu est effectivement opérationnel. Tout est fin prêt pour que le Gouvernement gabonais puisse faire face à cette épidémie, a-t-il déclaré.

Julien Nkoghe Bekale a, à cet effet invité à ne pas céder à la psychose de cette épidémie. Qui, selon lui, n’a encore registré de cas sur le territoire gabonais. Selon lui, le gouvernement travaille pour empêcher son introduction au Gabon. ‘’Nous prenons des mesures préventives. Tout le dispositif médical préventif est fin prêt et nos médecins, nos équipes médicales sont prêts à la riposte’’, a affirmé le chef du gouvernement, souhaitant tout de même que les équipements des laboratoires soient renforcés dans les hôpitaux régionaux.

En rappel, dans le but d’assurer et de garantir la protection des populations, les mesures décidées par le chef de l’Etat portent notamment sur : la création d’un Fonds Spécial pour la Riposte contre le COVID-19, le renforcement significatif du dispositif sanitaire au niveau de toutes les frontières, aériennes, terrestres et maritimes, le renforcement en équipements des deux laboratoires destinés au dépistage du COVID-19 de Libreville en addition à celui du CIRMF, laboratoire certifié par l’OMS.

A ces mesures s’ajoutent la restriction des missions non essentielles à l’étranger pour les membres du gouvernement et les agents de l’Etat et la restriction des voyages vers ou en provenance des pays désignés comme à haut risque.

S’agissant des nationaux et des résidents en provenance de ces pays et présentant des symptômes de la maladie, une mesure de mise en quarantaine de 14 jours sera automatiquement appliquée. Enfin, une intensification des campagnes de sensibilisation envers les populations sur le COVID-19 sera entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here