Accueil DEVELOPPEMENT Cameroun: La BAD en mission d’examen des perspectives économiques et politiques du...

Cameroun: La BAD en mission d’examen des perspectives économiques et politiques du pays

DR.

Une délégation des directeurs exécutifs de la Banque africaine de développement (BAD) vient de boucler une mission d’enquête au Cameroun.

Au cours de cette visite, ils ont rencontré le Premier ministre Joseph Dion Ngute et d’autres hauts fonctionnaires. Par la suite, les directeurs exécutifs ont tenu des consultations avec les parties prenantes, notamment les opérateurs du secteur privé et les partenaires au développement. Tout comme ils ont également visité des projets financés par la Banque.

«Nous sommes heureux de vous accueillir ici pour comprendre la réalité sur le terrain», a déclaré le Premier ministre Joseph Dion Ngute, saluant la délégation. «Le gouvernement s’efforcera de répondre aux préoccupations que vous pourriez soulever ». Les réunions avec les ministres du gouvernement ont examiné la situation et les perspectives économiques et politiques du Cameroun, ainsi que la coopération avec la Banque africaine de développement, que le Premier ministre Ngute a qualifiée de productive, notant que la Banque était «l’un des acteurs les plus importants» de l’économie du pays. .

Au Cameroun, les investissements de la BAD sont canalisés dans les secteurs des infrastructures, de la santé, de l’énergie, de l’éducation, de l’assainissement et de l’eau. «Les projets ont énormément contribué à transformer le pays et à améliorer les conditions de vie des Camerounais, tant dans les zones rurales qu’urbaines», a déclaré Ngute.

La mission de  la BAD a salué les efforts du gouvernement pour réduire la dette et ont appelé à des réformes constantes pour soutenir la croissance économique. Elle a aussi souligné la nécessité d’une action rapide du gouvernement pour accélérer la mise en œuvre des projets et programmes approuvés par la Banque. Avant d’évoquer les progrès de l’ouverture du bureau régional de la Banque à Yaoundé, étape clé dans la mise en œuvre de son nouveau modèle de développement des affaires.

«Cette mission de consultation fait partie des efforts du Conseil pour améliorer la compréhension de ses membres de l’évolution dans le pays», a déclaré Mbuyamu Ilankir Matungulu, directeur exécutif pour le Cameroun, la République centrafricaine, le Burundi, le Congo, le Tchad et la République démocratique du Congo et porte-parole pour la délégation.

Pour conclure leur mission à Yaoundé, les directeurs exécutifs se sont entretenus avec le ministre d’État et secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh. Ils ont pris note des problèmes de sécurité dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest qui ont retardé la mise en œuvre des projets financés par la Banque.

La délégation a encouragé les autorités à maintenir le cap des réformes visant à apaiser les tensions politiques et à faciliter le retour de la paix et de la sécurité, et à assurer la reprise du travail de développement ordonné dans les zones touchées.

Les projets financés par la Banque visités par l’équipe comprenaient le projet d’assainissement de Yaoundé (PADY), qui a contribué à réduire l’incidence des inondations dans la capitale; les réseaux de transport et de distribution d’électricité (PREREDT), qui ont fourni de l’énergie à près de 12 000 ménages dans le sud du Cameroun avec des plans pour alimenter 16 000 ménages supplémentaires; et la centrale électrique de 200 MW de la Kribi Power Development Corporation (KPDC) qui soutient des initiatives sociales pour les communautés locales dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’environnement.

À Kribi, la délégation a également visité le nouveau port en eau profonde du Cameroun et partagé les perspectives avec sa direction. Pour rappel, le portefeuille de la Banque au Cameroun, estimé à 1727 milliards de FCFA, soit environ 3 milliards de dollars, est le plus important d’Afrique centrale en termes d’engagements.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here