Accueil ECONOMIE Gabon : Le permis Dussafu Marin augure un avenir pétrolier prometteur

Gabon : Le permis Dussafu Marin augure un avenir pétrolier prometteur

DR.

Quatrième producteur et exportateur de pétrole brut de l’Afrique subsaharienne, le Gabon nourrit de grands espoirs pour le permis de Dussafu Marin.

Le Dussafu Marin est une licence de développement et d’exploitation avec de multiples découvertes et perspectives se trouvant dans un fairway prouvé de pétrole et de gaz dans le bassin du sud du Gabon.

Au nord-ouest du bloc se trouve la tendance Etame-Ebouri, une collection de champs produisant à partir des grès pré-sel Gamba et Dentale, et au nord se trouvent les champs Lucina et M’Bya qui produisent à partir des grès syn-rift Lucina sous le Gamba.

Dussafu est exploité par BW Energy Gabon et la participation actuelle de Panoro dans la licence est de 7,5%. Le permis de Dussafu compte six champs de pétrole: Moubenga, Walt Whitman, Ruche, Ruche North East, Tortue et Hibiscus.

Ces quatre derniers gisements ont été découverts par Panoro et JV partenaires au cours des 7 dernières années, avec la plus récente découverte du champ brut Hibiscus de 2 millions de barils de 45 millions de barils en 2019. Les réserves brutes actuelles de 2 p sur la licence sont estimées à 112,4 millions de barils.

Le développement des champs de Dussafu est en cours, la production de pétrole à partir de 2 puits dans le champ de Tortue ayant commencé en septembre 2018. Le pétrole est produit à partir des réservoirs Gamba et Dentale de Tortue dans un navire flottant, de production, de stockage et de déchargement (FPSO) loué via des arbres sous-marins et des flowlines.

Les activités de développement de la phase 2 dans le champ de Tortue, consistant en quatre puits de production supplémentaires, sont en cours. Les six puits devraient être en ligne à Tortue en 2020 et la production brute devrait s’établir en moyenne à 19 500 b / j pour l’ensemble de l’année, le deuxième semestre 2020 devant atteindre en moyenne 23 000 b / j.

Après Tortue, la troisième phase du projet consistera à relier les champs Hibiscus et Ruche au FPSO via une plate-forme de tête de puits et un pipeline sous-marin et l’approbation par le partenaire JV du projet est attendue sous peu. Une fois Hibiscus et Ruche en ligne, la production brute de Dussafu devrait dépasser les 40 000 barils de pétrole par jour.

Le potentiel d’exploration à Dussafu est important et l’interprétation des données sismiques 3D récentes a confirmé plusieurs perspectives Gamba et Dentale, en plus des ressources déjà découvertes. Certaines de ces perspectives seront ciblées dans la campagne de forage prévue cette année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here