Accueil COOPÉRATION L’UE appuie l’Afrique centrale dans le cadre de la lutte contre la...

L’UE appuie l’Afrique centrale dans le cadre de la lutte contre la sécurité et la sûreté maritimes

DR.

Le 28 février dernier, Libreville, la capitale gabonaise a abrité un atelier de formation sur la lutte contre la piraterie et autres crimes maritimes en Afrique centrale.

Cette rencontre s’inscrivait dans le Programme d’appui à la stratégie de sûreté et sécurité maritimes en Afrique centrale (PASSMAR) pour le secteur paix et sécurité, un programme principal de l’Union européenne (UE).

L’objectif global du programme PASSMAR est de renforcer la sûreté et la sécurité maritimes dans le Golfe de Guinée. Doté d’un budget de 6.5 milliards FCFA (dix millions d’Euros), financés par l’UE, ce projet sera mis en œuvre en partie par l’Office des Nations Unies contre les drogues et le crime (ONUDC) pour une période de quatre ans.

Au titre du 11eme Fonds européen de développement, l’action du PASSMAR s’inscrit dans le cadre d’une intervention définie par les stratégies de l’UE, l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) en matière de paix et de sécurité.

Le programme s’articule autour de trois composantes majeures à savoir : le renforcement de la gouvernance maritime et la maîtrise des espaces maritimes dans le Golfe de Guinée; l’adaptation des cadres législatifs et réglementaires nationaux et le renforcement de l’application des lois; et la facilitation et la coordination de l’implication accrue de la société civile et du secteur privé dans le processus de politique maritime intégrée.

Occasion pour Rosario BENTO PAIS, ambassadrice de l’UE au Gabon, pour Sao Tomé-et-Principe et la CEEAC de souligner « qu’à l’image des attaques qui ont eu lieu dans les eaux territoriales du Gabon au mois de décembre dernier, l’insécurité maritime est une menace majeure pour la stabilité et le développement économique des pays du Golfe de Guinée et de la zone CEEAC « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here