Accueil INTERNATIONAL A Paris, Facebook célèbre les acteurs qui font rayonner l’Afrique

A Paris, Facebook célèbre les acteurs qui font rayonner l’Afrique

DR.

Le 23 janvier dernier, à Paris (France), à l’occasion d’un événement de rentrée baptisé ‘Focus on Africa”, la société a eu le plaisir de recevoir 150 invités, afin de faire un état des lieux de sa présence sur le continent, et  de présenter les chiffres et initiatives qui ont marqué 2019 ainsi que ses perspectives pour le continent. 

Par le même occasion, l’équipe a présenté ses ambitions pour l’Afrique subsaharienne francophone et souligner le rôle clé des réseaux sociaux pour promouvoir le nouveau récit africain. Entrepreneurs, artistes, influenceurs, ONG et médias panafricains ont répondu présents. Ils ont également pris part à la discussion en détaillant comment Facebook, Instagram ou WhatsApp contribuent à augmenter la portée de leurs messages, leur notoriété et leurs bénéfices.

Déclinant l’état des lieux de la présence de la société en Afrique et les chiffres et initiatives qui ont marqué 2019,  l’équipe de Facebook a mis en exergue, deux projets phares : le Third Party fact-checking et Boost Avec Facebook.

Lancé en 2018 dans cinq pays (Sénégal, Nigéria, Afrique du Sud, Kenya et Cameroun), le programme de vérification des faits par des tiers, s’est étendu et couvre désormais 15 pays en Afrique subsaharienne. Il rassemble aujourd’hui plus de 50 partenaires dans le monde entier, dont notamment Africa Check, l’AFP et Les Observateurs France 24, qui vérifient le contenu dans plus de 40 langues afin de lutter contre la propagation de fausses nouvelles en ligne.

Dans cette même logique, Boost avec Facebook, le programme de formation et d’accompagnement des PME africaines, a été lancé en 2017 sur le continent africain. L’initiative vise à former des petites et moyennes entreprises dans six pays d’Afrique francophone aux outils du marketing digital. Au total, ce sont plus de 10 000 entrepreneurs du Cameroun, de Côte d’Ivoire, de Guinée, de RDC, du Bénin et du Sénégal qui pourront être formés et ainsi bénéficier des opportunités offertes par les plateformes de Facebook grâce à cette seconde initiative. Autrement dit, des investissements importants qui font de Facebook un véritable partenaire du développement économique et social du continent africain.

L’événement qui a débuté avec une table ronde modérée par Olivia Nloga, responsable communication de Facebook pour l’Afrique francophone, a permis de répondre à la question : “Comment les réseaux sociaux changent-ils positivement l’image de l’Afrique? ”.

L’artiste camerounais Salatiel, le chef pâtissier ivoirien Moulaye Fanny et la journaliste et bloggueuse Chayet Chiénin ont expliqué comment les réseaux sociaux leur permettent de développer leurs activités au quotidien et influencer positivement la perception de leur audience sur le continent africain. Une discussion qui s’est terminée par une conversation avec Olivier Laouchez, fondateur du Groupe media Trace, et partenaire de la soirée, qui est revenu sur le parcours de la chaine qui est l’une des plus suivies sur Facebook en Afrique francophone. Salatiel, qui a collaboré avec Beyoncé sur l’album “The Lion King : The Gift”, ainsi que le chanteur Ya Levis ont ensuite offert une performance au public.

“L’Afrique est à Paris aujourd’hui, mais à chaque instant au coeur des priorités de Facebook. Notre mission y est la même que partout ailleurs, nous voulons donner aux gens le pouvoir de construire des communautés. C’est un engagement qui est encore plus fort sur le continent à un moment où tous les yeux sont rivés sur l’Afrique. Les voix et le récit africains ont le pouvoir de retentir au-delà des frontières, et nos plateformes offrent ces possibilités aux Africains, qu’ils soient entrepreneurs, développeurs ou artistes”, a ajouté Olivia Nloga.

Avec APO Group