Accueil GOUVERNANCE Gabon : Le gouvernement et les entreprises pétrolières saluent la hausse des...

Gabon : Le gouvernement et les entreprises pétrolières saluent la hausse des cours du baril en 2019

Le ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines, Vincent de Paul Massassa.

C’est le sentiment qui se dégage au terme de la séance de travail convoquée en fin de semaine dernière, par le ministre du Pétrole, du Gaz, des Hydrocarbures et des Mines, Vincent de Paul Massassa avec les entreprises pétrolières.

Cette rencontre avait pour but de déterminer les Prix de cession officiel (PCO) définitifs du quatrième trimestre de l’année 2019. Elle avait également pour objet de faire le point sur le marché pétrolier international ainsi que sur les exportations gabonaises au cours du quatrième trimestre 2019.

A l’occasion le ministre Vincent de Paul Massassa a salué la bonne tenue des cours. ‘’Je ne peux que me réjouir du fait que les cours du baril se sont inscrits à  la hausse par rapport aux années précédentes’’. Et d’ajouter : ‘’Nous espérons que les taux de change nous accompagneront également dans cette aventure’’

Une vision partagée par le Directeur business et développement de Total marketing, Aristide Obiang Mebale. ‘’Nous avons bénéficié d’une année 2019, qui avait un caractère exceptionnel. Cela, dans ce sens que les prix tirés par le marché asiatique où le brut gabonais est exposé, ont été un peu plus élevés, qu’ils ne le sont d’habitude’’.

On ne peut plus prudent, Olivier Stocchi, le Directeur marketing de Perenco a plutôt surfer sur les prévisions du marché. ‘’Pour 2020, on est relativement prudent sur les prédictions. Du fait principalement des incertitudes des aléas économiques. On est aujourd’hui sur une phase de tension sur la croissance qui reste relativement forte. Donc rien d’alarmiste, précise-t-il, avant d’indiquer qu’il importe de rester prudent’’.

Pour rappel, au cours des neufs premiers mois de l’année 2019, la production nationale de pétrole brut s’est élevée à 23 millions de tonnes métriques (60,06 millions de barils). Dans le même temps, les exportations ont affiché une hausse de 20,7% à 7,96 millions de tonnes métriques, essentiellement destinées au marché asiatique.

Les recettes pétrolières affichent quant à elles, une collecte de 533,5 milliards de FCFA, sur une prévision de 731,6 milliards de FCFA dans la loi de finances 2019. Soit un taux de 72,9%.

Comparativement à la même période en 2018, on note une augmentation de 18,4%. Cela, du fait de la hausse de la production pétrolière et de l’appréciation du taux de change dollar/Francs CFA, nonobstant la diminution des cours du baril du pétrole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here