Accueil FINANCES Afrique centrale : Le FMI préconise de nouveaux efforts d’assainissement des finances publiques

Afrique centrale : Le FMI préconise de nouveaux efforts d’assainissement des finances publiques

DR.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), de nouveaux efforts d’assainissement des finances publiques seront essentielles pour la réduction des déficits budgétaires.

l’institution indique à cet effet que ces efforts reposeraient principalement sur une hausse des recettes non pétrolières, réduiraient le déficit budgétaire régional hors secteur pétrolier de 1 point supplémentaire du PIB non pétrolier en 2020, ce dernier continuant ensuite de diminuer progressivement.

Cette analyse a été faite, il y a quelques jours, lors de Conseil d’administration de cette institution mettant un terme aux entretiens annuels concernant les politiques communes de la CEMAC et les politiques communes à l’appui des programmes de réforme des pays membres.

Dans l’ensemble, le FMI indique que le ratio dette publique/PIB continuerait de baisser pour se situer à 47 % du PIB en 2020 et à moins de 40 % d’ici à 2023.

Le déficit des transactions extérieures courantes augmenterait légèrement pour s’établir à 2,8 % du PIB en 2020 : les recettes tirées des exportations de pétrole diminueraient légèrement, tandis que les importations de biens et services augmenteraient parallèlement à la croissance du PIB hors secteur pétrolier.

Une application plus rigoureuse de la réglementation des changes et allègement de la dette déjà accordé devrait améliorer le solde du compte de capital. En conséquence, les avoirs extérieurs nets régionaux devraient augmenter régulièrement à moyen terme et les réserves devraient atteindre l’équivalent de cinq mois d’importations de biens et services d’ici 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here