Accueil AGRO Gabon : La Conservation par la Roundtable for Sustainable Palm Oil attribue un...

Gabon : La Conservation par la Roundtable for Sustainable Palm Oil attribue un prix d’excellence à Olam Palm Gabon

DR.

Cette distinction à l’échelon international, est  tributaire du respect par cette société, de ses engagements socio-environnementaux.

En effet, cette reconnaissance internationale vient récompenser le modèle de développement durable que propose Olam Palm Gabon il s’agit notamment de la préservation d’un équilibre entre surface de production et surface de conservation.

Sur les 136 000 hectares attribués à Olam Palm Gabon pour ses activités agro-industrielles, plus de 72 000 ont ainsi été consacrés aux leurs valeurs sociales ou environnementales, communément appelés zones à hautes valeurs de conservation ( HVC). Soit plus de 50% de la surface totale de ses concessions.

Résultats des courses, Olam Palm Gabon revendique aujourd’hui, le statut de premier producteur africain d’huile de palme certifiée. Cela, en dépit du fait que ses réserves agraires ne valent seulement qu’un peu plus de 2% des 4 millions d’hectares certifiés par RSPO dans le monde.

Une disposition qui néanmoins, contribue à près de 30% de la surface totale d’écosystèmes protégés par ce label. L’on pourrait ainsi, sans risque de se tromper, affirmer que c’est cet atout qui a certainement pesé de son poids pour convaincre le juré de ce prix.

Les enjeux de cette distinction sont ici déclinés par Quentin Meunier, Directeur environnement et développement durable à Olam, qui coordonne le programme de conservation du groupe au Gabon. « Cette reconnaissance est importante pour nous, elle salue plusieurs années d’effort pour construire un modèle de développement différent. C’est aussi et surtout une belle récompense pour la grande équipe de gabonais et gabonaises investie au quotidien dans la bonne gestion de ces espaces », indique-t-il.

Tout en saluant cette reconnaissance internationale, Quentin Meunier a indiqué la société entend poursuivre sa politique environnementale. « … il reste du travail pour garantir la conservation sur le long terme de ces zones. Nous devons continuer à développer des modèles qui à la fois bénéficient aux communautés et répondent aux besoins de conservation », souligne-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here