Accueil FINANCES Le développement économique et humain de la Zone franc demeure affecté par...

Le développement économique et humain de la Zone franc demeure affecté par des faiblesses structurelles

DR.

Les économies de la Zone franc, trop peu diversifiées et industrialisées, restent ainsi fortement exposées aux chocs de termes de l’échange, notamment en lien avec les prix internationaux des matières premières.

Il convient également de citer les handicaps au développement que constituent le climat des affaires incertain, l’insuffisante qualité de l’éducation et les problématiques de gouvernance et de qualité de la dépense publique.

Certains pays, comme au Sahel, sont par ailleurs confrontés de manière persistante à un environnement sécuritaire dégradé et aux effets du réchauffement climatique.

Ces enjeux sont particulièrement sensibles et s’ajoutent au manque global d’infrastructures et à l’éloignement des grands marchés, pénalisant l’insertion des économies de la Zone franc dans les chaînes de valeur internationales.

Face à ces handicaps structurels, les gouvernements de la Zone adoptent des stratégies de développement de long terme. Les actions gouvernementales s’orientent ainsi vers la création de conditions favorables à une croissance inclusive et durable, en visant par exemple à diversifier les productions, à améliorer l’environnement des affaires, à stimuler la compétitivité des économies locales et à assainir les finances publiques.

Dans l’ensemble des pays, ces stratégies sont appuyées par les programmes approuvés par le FMI et par les financements des institutions financières internationales et des partenaires extérieurs, dont la France.

On peut noter, en outre, que les initiatives coordonnées, entre les pays de la Zone franc ou au sein des différentes sous-régions, sont appelées à jouer un rôle grandissant afin de favoriser le développement économique en soutien aux stratégies nationales de long terme.

Elles pourraient en effet contribuer à une augmentation des échanges régionaux et au renforcement de la coopération entre États (tarifs douaniers, infrastructures transnationales, cadre juridique, lutte anti-blanchiment, etc.).

Les convergences nominale et réelle des économies au sein de la Zone franc font par ailleurs l’objet d’un suivi régulier, qui donne lieu à des recommandations d’orientations générales des politiques publiques et alimente les travaux au sein des réunions semestrielles des ministres des finances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here