Accueil FORMATION Gabon : Les grandes écoles du Cameroun préparent l’organisation d’un Forum des...

Gabon : Les grandes écoles du Cameroun préparent l’organisation d’un Forum des universités et grandes écoles à Libreville

La ministre en charge de la Formation professionnelle, Madeleine E. Berre échangeant avec l’ambassadeur du Cameroun près le Gabon, Edith Félicie Noëlle Ondoua Ateba née Ngaeto Zam.

Les contours de l’organisation de cette activité étaient au cœur d’une séance de travail, il y a quelques jours, entre la ministre en charge de la Formation professionnelle, Madeleine E. Berre et l’ambassadeur du Cameroun, près le Gabon, Edith Félicie Noëlle Ondoua Ateba née Ngaeto Zam.

Les deux personnalités ont ainsi échangé sur l’organisation de ce de ce Forum des universités et grandes écoles du Cameroun (FUGEC) qui en est à sa 2ème édition. Et dont la tenue est prévue pour le 27 novembre 2019, à Libreville.

Au regard des grandes opportunités qu’offre le Cameroun en matière de formation professionnelle et particulièrement dans le domaine agricole et hôtelière, Madeleine E. Berre a exprimé sa satisfaction, quant à l’organisation de cet événement.

Il est à noter que le Cameroun et le Gabon entretienne une très solide coopération dans le domaine universitaire et grandes écoles. L’université de Yaoundé II au Cameroun, et l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville, entretiennent des accords de coopération, les premiers du genre, dans la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC).

Ces accords renforcent les échanges d’étudiants et de chercheurs entre les deux universités. Ils permettent aussi aux étudiants de poursuivre leurs recherches de manière bilatérale, dans les deux universités. Ces dispositions permettent sans doute, le renforcement de l’intégration sous-régionale dans le domaine de l’enseignement supérieur.

De plus, la coopération entre les grandes écoles camerounaises et gabonaise s’est fortement densifiée ces derniers temps. Cela, avec la signature de nombreux partenariats entres différentes écoles.

Toutes ces différentes initiatives procèdent de la volonté nourrie par les deux pays, à resserrer leur coopération bilatérale, mais aussi et surtout, d’en faire des locomotives de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here