Accueil BANQUES - FINANCES Zone CEMAC : Malgré un marché bancaire très segmenté, la zone observe...

Zone CEMAC : Malgré un marché bancaire très segmenté, la zone observe une forte hausse des transactions bancaires

DR.

Grâce aux actions de la BEAC, le nombre de transactions et les valeurs échangées sur le marché interbancaire ont crû, tant au niveau national que régional et même, dans une moindre mesure, entre différents groupes bancaires.

Le montant cumulé des transactions interbancaires a atteint 941 milliards au 31 décembre 2018, contre 25 milliards deux ans plus tôt. Le nombre de ces transactions a également significativement progressé : il s’élevait à 222 en 2018, contre 83 en 2017 et 40 en 2016.

Plus de 90 conventions-cadres de pension livrée étaient signées à fin juin 2019. En revanche, le marché demeure toujours très segmenté : les banques appartenant à des groupes internationaux sont peu enclines à prêter leurs liquidités excédentaires aux autres banques, en raison du risque de crédit et des difficultés à faire un suivi quotidien des titres qu’elles prendraient en collatéral dans le cadre d’opérations de pension livrée.

Ainsi, ces transactions interbancaires ne concernent qu’un peu moins de la moitié des établissements de crédit de la place. Plus encore, quelques banques à capitaux régionaux, avec des besoins structurels de liquidité, demeurent toujours très dépendantes du refinancement auprès de la Banque centrale.

Le taux interbancaire de référence est donc encore peu significatif, même s’il évolue bien entre le TIAO et le taux de la facilité marginale de prêt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here