Accueil BOIS Le Gabon et la Chine renforcement leur coopération dans le secteur du...

Le Gabon et la Chine renforcement leur coopération dans le secteur du bois, la recherche et la transformation durable des ressources forestières

DR.

Après la tumultueuse période du ‘’Kevazingo gate’’, l’heure est revenue au relations plus cordiales et apaisées, et porteuse d’une nouvelle dynamique entre les deux pays.

Cette nouvelle approche a été palpable cette semaine, à la faveur des échanges entre le ministre gabonais des Eaux, des Forêts, de la Mer, de l’Environnement, chargé du plan climat et du plan d’affectation des terres, le Pr. Lee White et le ministre chinois de l’Administration nationale des forêts et des prairies, Zhang Jianlong.

En présence de l’ambassadeur du Gabon en République populaire de Chine, Baudelaire Ndong Ella, les échanges entre les deux parties ont porté sur les questions liées au renforcement de la coopération sino-gabonaise dans le secteur du bois, la recherche et la transformation durable de nos ressources forestières.

Pour le ministre Lee White la nouvelle politique du Gabon en matière de développement durable consiste à gagner la confiance du monde. ‘’Nos consommateurs doivent avoir la certitude que lorsqu’ils achètent, par exemple, une table fabriquée à base de bois gabonais par une entreprise chinoise, celle-ci est conçue de manière légale et durable’’, déclare-t-il

Et d’ajouter : ‘’C’est ainsi que nous pourrons garantir l’arrivée de nos produits sur le marché international et préserver nos peuples, nos forêts, et notre planète ».

Pour rappel, opérateurs forestiers asiatiques, notamment des Chinois, ont porté les activités de l’industrie du bois à des niveaux de productivité importants au Gabon ces dernières années. En outre,  74% des superficies attribuées à l’exploitation forestière appartiennent aux sociétés chinoises.

En termes d’emplois par exemple, on est parti de 3 000 emplois en 2010 à 13 000 emplois en 2017, créés par 155 usines dont plus de 110 appartiennent aux opérateurs chinois; soit une moyenne de 1000 emplois par an.

S’agissant de la transformation, l’on est passé de 200 000 m3 de bois à 700 000 m3 en moins de 10 ans. Dans cette forêt de statistiques, les concessions attribuées aux entreprises chinoises sont passées de 818 932 hectares en 2010 à 3 964 249 hectares en 2015, soit une progression de 384%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here