Accueil AGRO Pour financer les PME, la BAD vient signer un contrat de 12,5...

Pour financer les PME, la BAD vient signer un contrat de 12,5 millions d’euros avec le Fonds Adiwale

DR.

La Banque africaine de développement (BAD) a récemment annoncé sa prise de participation d’un montant de 12,5 millions d’euros dans Adiwale Fund. Un fonds d’investissement privé de première génération destiné aux Petites et moyennes entreprises (PME) à fort potentiel de croissance en Afrique de l’Ouest francophone.

Le conseil d’administration du Groupe de la Banque a approuvé l’investissement en mars dans le cadre de son engagement à développer les PME et à améliorer les moyens de subsistance dans les pays mal desservis par le marché boursier mondial.

Avec un objectif de fonds de 75 millions d’euros, le Fonds prendra des participations minoritaires dans des PME dynamiques dans des pays où les perspectives économiques et les réseaux du Fonds permettent une montée en puissance rapide.

La taille des transactions pour le Fonds se situera entre 3 et 8 millions d’euros. Les principaux pays cibles seront la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali, tandis que les bénéficiaires secondaires seront le Togo, le Bénin et la Guinée.

Parmi ces économies, dont certaines sont des États fragiles, le Fonds ciblera trois secteurs: les biens de consommation et les services, y compris l’éducation et la santé; les services aux entreprises tels que les transports, la logistique, les technologies de l’information et la construction, ainsi que la fabrication, y compris les produits pharmaceutiques, le traitement de produits agricoles et les produits chimiques.

Abdu Mukhtar, Directeur du développement industriel et commercial, a déclaré que la stratégie d’investissement du Fonds s’alignait sur les cinq objectifs de la Banque, notamment « Industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de la vie de la population africaine ».

«Ce qui est le plus excitant, c’est que le Fonds se concentre sur les PME francophones d’Afrique de l’Ouest, qui représentent près de 19% du PIB de l’Afrique de l’Ouest mais n’attirent que 7% du capital-investissement. Au fur et à mesure que ces sociétés grandissent, elles franchissent les frontières et s’intègrent dans différents pays », a déclaré Mukhtar en signant et en échangeant des documents de transaction avec le cofondateur du gestionnaire de fonds, Jean-Marc Savi de Tové.

Fondé en 2016, le gestionnaire de fonds, Adiwale Partners, regroupe une équipe de ressortissants ouest-africains expérimentés possédant plusieurs décennies d’expérience combinée en capital-investissement, exploitation, financement du développement et gestion d’actifs en Afrique, en Europe et aux États-Unis.

Du point de vue du développement, l’investissement de la Banque en capital fournira un capital de croissance aux PME africaines, ce qui aura des retombées sur la création d’emplois et les recettes fiscales, environ 45% des emplois revenant aux femmes, a déclaré Mukhtar.

Savi de Tové a déclaré que le Fonds fournirait également aux entrepreneurs locaux une expertise en gestion et renforcerait la gouvernance d’entreprise et le développement du capital humain de premier ordre, ce qui libérerait la croissance et soutiendrait la transformation économique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here