Accueil FINANCES Selon Romuald Wadagni, ‘’L’Eco devrait provisoirement être indexée à l’Euro’’

Selon Romuald Wadagni, ‘’L’Eco devrait provisoirement être indexée à l’Euro’’

DR.

L’Eco, future monnaie unique Ouest africaine, semble faire son bonhomme de chemin. Du moins, s’il faille s’en tenir aux récentes sorties du ministre béninois des Finances, Romuald Wadagni.

En effet, au terme de la réunion de la zone Franc, le 11 octobre 2019 à Paris, l’on connaît un peu plus sur les modalités pratiques provisoires de la monnaie Eco. Premier détail : des 15 pays de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), seuls huit remplissent les critères de convergence fixés par les Etats membres.

Il s’agit des pays de l’Union économique et monétaire Ouest-Africaine selon le ministre béninois des Finances, Romuald Wadagni, par ailleurs, président du conseil des ministres de l’UEMOA. Sa prise de parole à la suite de son homologue français, Bruno le Maire, qui rappelait aux Etats africains membres qu’il revenait à eux même de “prendre l’initiative” sur les réformes de la Zone franc a aura permis de comprendre davantage sur les méandres et les subtilités de la future communautaire Eco.

Aussi, le patron de l’économie béninoise a précisé la dernière initiative prise par les pays membre de cette future communauté monétaire. “Nous sommes engagés depuis plusieurs années sur un programme de monnaie unique au sein de la CEDEAO. Les pays de l’UEMOA agissant en bloc se sont dits prêts à basculer dans la monnaie unique en 2020”.

Et de poursuivre “l’Eco évoluera dans un premier temps sur la base d’un régime de change fixe”. Cela, dans le cadre d’une approche graduelle, les paramètres techniques et, notamment, les questions de taux de change resteraient identiques, a précisé le ministre Wadagni.

Il a par ailleurs expliqué que l’approche graduelle ne remettait pas en cause les caractéristiques de l’Eco définies sur un régime de change flexible. “Mais tant que l’ensemble des 15 pays de la CEDEAO ne seront pas tous prêts, ces paramètres techniques ne seront pas applicables”, a encore ajouté le ministre en pesant ses mots et en rappelant à plusieurs reprises que le régime de l’Eco est à terme flexible.

Selon Romuald Wadagni ‘’la monnaie unique de la CEDEAO qui sera gérée par une banque centrale fédérale sera, tout comme c’est actuellement le cas avec le Franc CFA ». C’est à dire  »indexée provisoirement sur l’euro le temps que les autres pays (à savoir le Nigeria, le Ghana, le Liberia, la Sierra Leone, la Guinée et la Gambie), rejoignent le projet commun’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here