Accueil INTEGRATION Le groupe OLAM favorable à la construction d’un port sec dans la...

Le groupe OLAM favorable à la construction d’un port sec dans la zone des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et le Guinée-Equatoriale

DR.

L’annonce a été faite par le président de la Commission de la CEMAC, le Pr Daniel Ona Ondo, à la faveur de la réunion de concertation sur les projets intégrateurs,  entre la Commission de la CEMAC et les membres du gouvernement de la Guinée-Equatoriale, ce jeudi 12 septembre 2019, à Bata.

En abordant les sujets liés au Programme économique régional (PER), le président de la Commission a expliqué que la construction des ports – secs a été identifiée comme prioritaire dans le Programme économique régional (PER).

Aussi, selon lui, la zone des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et le Guinée-Equatoriale semble propice pour en abriter un. Au regard du regain d’activité dans cette zone, Daniel Ona Ondo a présenté les avantages de ce projet qui permettra d’une part de booster les économies de la sous – région et d’autre part, d’intensifier les échanges commerciaux entre ces pays.

Il a par ailleurs, révélé le mode opératoire de ce projet qui peut se faire sous forme de partenariat public – privé (PPP), car a-t-il insisté, les grands groupes à l’instar d’OLAM sont intéressés et seraient prêts à investir.

Une idée appréciée par Baltazar Engonga, le ministre d’Etat Equato-guinéen de l’Intégration qui a salué le caractère innovant de ce projet. Aussi, a-t-il rassuré sur le grand intérêt de ce projet et donné des assurances sur le fait que les plus hautes autorités seraient saisies de cette initiative de la CEMAC.

Plus que favorable à l’effectivité de celui-ci, il a affirmé que son département ministériel saisira officiellement la Commission dans les meilleurs délais. A terme, la perspective de construction d’une zone économique spéciale pour le membre du gouvernement s’avère cruciale. Cela, au regard du potentiel économique de cette zone, signifié à plusieurs reprises par les opérateurs économiques.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here