Accueil AGRO Gabon : Mise en place des mécanismes pour capter les investissements privés...

Gabon : Mise en place des mécanismes pour capter les investissements privés au profit du secteur agricole

Les ministres de la Promotion des investissements et des Partenariats public-privé, Jean Fidèle Otandault et celui de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou.

Comment attirer d’avantage d’investisseurs dans le secteur agricole ? la question préoccupe le gouvernement gabonais à un haut niveau.

Fort du succès que connait la filiale gabonaise du singapourien Olam International dans le secteur agricole, le gouvernement entend densifier les efforts et multiplier les initiatives, pour susciter l’engouement d’autres investisseurs privés dans ses filières agricoles.

C’est dans cet esprit que s’est déroulée la séance de travail de ce 12 août 2019, entre le ministres de la Promotion des investissements et des Partenariats public-privé, Jean Fidèle Otandault et son collègue de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou.

Les deux membres du gouvernement ont ainsi planché sur des projets d’investissement sur le secteur agricole. L’objectif étant d’attirer davantage les capitaux privés dans les filières agricoles afin de poursuivre les objectifs de développement du pays.

A l’Occasion Jean Fidèle Otandault et Biendi Maganga Moussavou ont passé en revue certains projets. Dont ceux susceptibles d’être rapidement menés dans le cadre de Partenariats public-privé. Cela, avec des investisseurs étrangers intéressés par les opportunités qu’offre le pays, dans le domaine de la transformation agricole.

Ce, d’autant plus que l’intérêt de ces partenariats identifiés et actuellement négociés devraient permettre de structurer et valoriser certaines filières. Cela, en les rendant plus productives, créatrices de davantage de valeur ajoutée et de nombreux emplois.

Pour ce faire, un groupe de travail a été mis en place avec pour objectifs, d’accélérer les dossiers examinés et de proposer des projets de contrats finalisés, qui répondront aux intérêts des investisseurs tout en préservant nos intérêts nationaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here