Accueil BANQUES - FINANCES Zone CEMAC : La BDEAC en appui aux économies de la sous-région

Zone CEMAC : La BDEAC en appui aux économies de la sous-région

DR.

Le Conseil d’administration de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) s’est réuni en session ordinaire le 09 août 2019, au Siège de la BDEAC à Brazzaville (Congo), sous la présidence de Louis-Paul Motaze, ministre des Finances du Cameroun, pat aileurs, son président en exercice.

Au titre des points inscrits à l’ordre du jour, figuraient : la situation financière provisoire en  fin juin 2019 ; la proposition de prise de participation au capital social de la Banque africaine d’import-Export (AFREXIMBANK) par la BDEAC ; la proposition de prise de participation par la BDEAC au capital social d’un établissement de microfinance communautaire de la sous-région CEMAC et diverses notes.

Bonne tenue des indicateurs de gestion

Examinant la situation financière provisoire de la Banque, le Conseil s’est félicité de la bonne tenue des indicateurs de gestion. Compte tenu des nouveaux enjeux de la Banque en matière de mobilisation des ressources,  et des hypothèses sous-tendant le budget initial, le Conseil a adopté le collectif budgétaire.

Cohérence avec son Plan stratégique 2017-2022

Le Conseil a ainsi approuvé la proposition de participation de la BDEAC au capital d’Afreximbank. Cette prise de participation est en parfaite cohérence avec son Plan stratégique 2017-2022. Cela, indique-t-on, au regard notamment de sa nouvelle politique de financement du commerce dans la sous-région. Elle répond aussi, à la politique de coopération croisée adoptée par les deux Institutions dans le cadre du mémorandum d’entente signé le 6 mars 2018.

Poursuivant son ordre du jour, le Conseil a ensuite approuvé le projet de prise de participation de la Banque au capital social d’un établissement de microfinance qui envisage de s’installer dans l’ensemble des pays de la zone CEMAC aux côtés du Programme du golfe arabe pour le développement(AGFUND).

Cette opération de la Banque, qui complète son offre de services, lui permettra d’atteindre toutes les catégories d’agents économiques (personnes physiques, associations, ONG…) ainsi que les PME/PMI/TPE, souvent limitées par le seuil d’intervention statutaire de la BDEAC qui est fixé à FCFA 500 millions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here