Accueil BOIS Taiwan choisit le Gabon pour la transformation de son bois de teck

Taiwan choisit le Gabon pour la transformation de son bois de teck

DR.

Avec cette opération, le Gabon consolide davantage son encrage sur le marché international de la transformation bois

Le ministre de la Forêt, de la Mer et de l’Environnement chargé du plan climat, Lee White, s’est rendu ce 09 août 2019, à l’usine de Gabon Best Natural Source (GBNS), située dans la zone portuaire d’Owendo, afin de prendre part au dépotage de 26 m3 de cargaison de grumes de bois de teck en provenance de Taipei (Taiwan) et qui seront transformées au Gabon.

Pour le ministre, Lee White, cela constitue un véritable exploit pour le pays. « C’est la première fois que nous importons du bois non transformé de l’étranger, et ce grâce à nos machines de haute technologie. Avant d’être exportées, ces grumes de teck seront transformées au Gabon par des techniciens gabonais formés dans les métiers du bois », a-t-il affirmé.

Occasion pour lui également de rappeler la vision du chef de l’Etat, Ali Bongo, qui milite pour un développement rationnel du secteur forestier, tout en réitérant ses bienfaits économiques et sociaux. « Aujourd’hui, le Gabon se positionne sur le marché international. La transformation locale du bois permet de créer davantage d’emplois et de générer plus de richesse.», a-t-il indiqué. Pour rappel, Gabon Best Natural Source (GBNS) figure parmi les meilleures sociétés dans le secteur bois au Gabon dont la commercialisation des produits se fait sur le marché international.

Pour la bonne gouverne, le bois de teck, est réputé autant pour sa résistance aux agents de dégradation que pour ses qualités esthétiques et technologiques. Il est de plus en plus prisé et la demande mondiale ne cesse d’augmenter.

Il est originaire des forêts naturelles du Myanmar, d’Inde, du Laos et de Thaïlande, mais en voie de disparition ou protégées. Le teck commercialisé provient aujourd’hui essentiellement des 3 à 4 millions d’hectares de plantations d’Asie (Indonésie, Inde) et d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Togo, Bénin, Ghana), où l’espèce a été introduite avec succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here