Accueil GOUVERNANCE Gabon : Le ministre de l’Economie, Roger Owono Mba veut booster les...

Gabon : Le ministre de l’Economie, Roger Owono Mba veut booster les recettes douanières

DR.

Cette ambition a été déclinée ce 08 août 2019, à la faveur d’une une visite  au siège de la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI).

Pour Roger Owono Mba, cette visite avait un double intérêt. D’abord, s’imprégner du fonctionnement de cette administration au cœur du dispositif de mobilisation des recettes de l’Etat, ensuite, adresser le soutien du président de la République, Ali Bongo Ondimba, et du gouvernement à l’ensemble du personnel, tout en l’invitant à fournir plus d’efforts.

Dans ce cadre,  a indiqué le  »patron » de l’économie gabonaise, « Dans un contexte économique difficile, l’optimisation des recettes constitue une priorité. L’administration des douanes doit être plus performante sur ce plan pour s’inscrire dans la dynamique impulsée par le gouvernement ». Occasion pour le Directeur général de la DGDDI, Dieudonné Lewamouho Obissa, de présenter les difficultés rencontrées par ses équipes et affirmer leur engagement à redoubler d’ardeur pour répondre aux attentes exprimées par le ministre.

Plus de performances

Depuis le début le début de l’année, le secteur affiche des indicateurs performants. À la fin du mois de mars 2019 par exemple, le montant des liquidations douanières s’est élevé à 71,1 milliards FCFA contre 53,95 milliards FCFA en 2018 dans la même période, soit une augmentation de 31,8%.

Au 31 décembre 2019, le montant est estimé à 313,8 milliards FCFA, selon l’objectif arrêté par la loi de finances 2019. Cette projection de clôture est par ailleurs motivée par les réalisations du 1er trimestre 2019. Toutefois, la réalisation de ce montant des recettes à fin décembre 2019 reste tributaire d’une croissance de 4,6% des importations et de la mise en œuvre de mesures de mobilisation de recettes.

Pour une mobilisation plus accrue des recettes douanières

Sur la période 2020-2022, les recettes douanières passeraient de 321,5 milliards FCFA à 341,4 milliards FCFA. Cet accroissement serait expliqué par : l’augmentation des recettes à l’exportation, soutenue par une progression du volume des exportations du minerai de manganèse et de bois débité, couplé à une amélioration de la taxation à l’exportation du minerai de manganèse et de l’or sous forme brute.

A cela s’ajoutent l’accroissement des recettes à l’importation qui trouverait sa justification dans un meilleur suivi des exonérations, l’amélioration de la prise en charge des marchandises et la sécurisation des recettes avec l’implémentation du Sydonia world, ainsi que le renouvellement des équipements opérationnels.

Activation de plusieurs leviers

Plusieurs leviers sont activés par le gouvernement pour rendre le secteur des douanes plus compétitif. Il s’agit par exemple de : la mise en place d’un comité de réconciliation des données relatives aux recettes Douanes/Trésor ; l’organisation des missions conjointes Douanes/Trésor pour sommer les opérateurs économiques de s’acquitter de leur dette ont été initiées.

L’on note aussi des initiatives mises en œuvre telles que : l’achat d’uniformes pour les agents de première ligne ;  l’acquisition des équipements pour les services de surveillance (exemple le matériel de télécommunication) ; la dotation des services en moyens de déplacement (véhicules automobiles, navettes nautiques pour la brigade maritime) ; la modernisation des procédures douanières par la mise à niveau de l’outil informatique de dédouanement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here