Accueil HYDROCARBURES Gabon : Malgré de bons résultats semestriels, Maurel & Prom envisage l’avenir...

Gabon : Malgré de bons résultats semestriels, Maurel & Prom envisage l’avenir avec prudence

DR.

Dans un entretien à Boursier.com, Michel Hochard, Directeur général de Maurel & Prom décline les perspectives de son groupe en général, et notamment pour le Gabon.

Dans ce cadre, sur les comptes semestriels de sa filiale gabonaise, Michel Hochard indique que le groupe a obtenu de bonnes performances au premier semestre 2019, en maintenant de solides niveaux de production tout en améliorant sa position de trésorerie. Et qu’en outre, l’augmentation de 16% de la production au Gabon par rapport au premier semestre 2018, traduit les progrès réalisés dans la gestion de l’évacuation de l’huile, ainsi que la consolidation du potentiel de production du champ grâce aux forages de développement entrepris depuis l’année dernière.

Pour le second semestre, l’objectif reste le même, déclare-t-il. ‘’Poursuivre nos efforts pour maintenir la génération de cash flows sur nos actifs en production, et continuer de mettre en œuvre la stratégie de croissance. Celle-ci repose à la fois sur du développement organique, grâce notamment à nos forages d’exploration au Gabon, et sur de la croissance externe, pour laquelle nous restons à l’écoute du marché et des opportunités qui pourraient se présenter’’

Au Gabon, les opérations de production sont actuellement supérieures à 25 000 barils de pétrole par jour (dont 80% en quote-part économique Maurel & Prom) sur le permis d’Ezanga. Par ailleurs, la société détient différents permis en phase d’exploration et de pré-développement dans le pays.

A propos de l’évolution du prix du baril, dans le contexte actuel de volatilité des cours du brut, le plus important pour Maurel & Prom est de faire en sorte que sa base de production soit dimensionnée pour faire face aux échéances de financement et générer de la valeur dans tous les scénarios plausibles assure  Michel Hochard.

Avant d’indiquer que ‘’La stabilisation durable des prix du Brent aux alentours de 60 Dollars par baril nous a permis de redémarrer sereinement les forages de développement sur notre permis d’Ezanga au Gabon durant l’année 2018 et de relancer notre programme d’exploration. Nous continuons d’envisager l’avenir avec prudence, et nous assurons que les investissements engagés démontrent leur rentabilité même dans l’hypothèse où les prix du brut retomberaient en dessous des niveaux actuels’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here