Accueil LA UNE De fortes charges d’impôts plombent les résultats d’Eramet au Gabon

De fortes charges d’impôts plombent les résultats d’Eramet au Gabon

Mme Christel Bories, Président-Directeur Général du Groupe Eramet.

C’est ce qui ressort des données du 1er semestre 2019, de cette entreprise minière et métallurgique française publiées ce 24 juillet 2019.

Deux principales leçons sont à retenir de ces résultats du géant métallurgique français, Eramet. L’entreprise est pénalisée par des charges d’impôts et et la chute des prix du manganèse et du nickel. En effet, au cours de la période sous-revue, elle accuse une perte de 37 millions d’euros contre un bénéfice net de 94 millions d’euros l’année précédente « du fait principalement des charges d’impôts au Gabon et en Norvège ».

Son chiffre d’affaires reste quant à lui, quasiment stable à 1,809 (contre 1,813 au premier semestre 2018)  »dans un environnement de prix dégradé et compte tenu de la poursuite des retards de livraison dans la division alliages haute performance ».

Poursuite des réformes 

Malgré tout le groupe espère toutefois récolter prochainement les premiers fruits de son plan de performance. « Nous fonctionnons depuis fin mai en conditions normales, avec nos nouveaux accords de temps de travail et nos autorisations d’export, donc nous espérons voir les premiers fruits de ces avancées opérationnelles dès le second semestre », a déclaré Christel Bories, la PDG du groupe.

Quant au projet d’extension validé dans le manganèse au Gabon au premier semestre 2019, la décision finale d’investissement est fixée au quatrième trimestre « au plus tôt », précise Eramet, « sous réserve du financement et d’un cadre réglementaire satisfaisant ».

Il s’agit, d’accroître de 50% les volumes de manganèse produits par Comilog. Malgré tout Eramet revendique des avancées opérationnelles dans un environnement de prix dégradé au 1er semestre 2019.

Les assurances de Christel Bories

A la suite de ces résultats, Christel Bories a donné son avis.  » Dans un contexte difficile marqué par une baisse des prix de nos métaux, les perturbations en Nouvelle-Calédonie et la revue des processus qualité d’Aubert et Duval, Eramet poursuit activement le déploiement de sa feuille de route stratégique ».

Et d’ajouter : « Plusieurs étapes clés ont été franchies au 1er semestre : avancées décisives du plan de sauvetage de la SLN, progrès significatifs à Sandouville, nouveaux records de production et réorganisation des équipes ».

Avant de conclure que : « Les actions enclenchées devraient porter leurs fruits sur la seconde partie de l’année. Nos développements stratégiques contribueront fortement à la dynamique de repositionnement du Groupe… nos projets fortement créateurs de valeur d’extension de la production de manganèse au Gabon et de développement de lithium en Argentine ont franchi une étape clé avec leur validation interne et la recherche active de financements ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here